AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Trying not to love you, only goes so far [PV Kendall Anderson]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Talia De Soto

Talia De Soto

◭ bipés : 86
◭ avatar : Sarah Shahi
◭ copyright : lili


Fiche de Service
+ libre pour rp:
+ pense bête:

Trying not to love you, only goes so far [PV Kendall Anderson] Empty
MessageSujet: Trying not to love you, only goes so far [PV Kendall Anderson]   Trying not to love you, only goes so far [PV Kendall Anderson] Icon_minitimeJeu 22 Mar - 20:09

Encore une matinée bien remplie pensait Faustina en sortant tout juste du bloc sur la demande du docteur Torres. Elle devait encore aller voir 2 patients en post-op et ramener les 5 dossiers de la matinée au comptoir des infirmières avant de pouvoir prendre une pause pour le déjeuner. Beaucoup de résidents auraient sans doute râlé à cause de la fatigue et de l’intransigeance dont faisait preuve le docteur Torres mais Faustina, elle, était aux anges. Elle adorait son boulot et encore plus maintenant qu’elle était la résidente attitrée de Torres. Pourtant, une part d’elle ressentait une certaine nostalgie à chaque fois qu’elle se préparait pour aller au bloc. A croire que Kendall lui manquait…

Le petit bruit produit par l’ouverture des portes de l’ascenseur la ramena sur Terre. Elle entra alors dans la cage de l’ascenseur tout en essayant de chasser son exe de ses pensées. C’était du passé tout ça, maintenant elle était là, à Seattle, s’était faite de nouveaux amis, hommes et femmes, avaient eu déjà plusieurs conquêtes et commençait à connaitre toutes les bonnes boîtes de la ville. Lorsqu’elle sortit de l’ascenseur, elle se sentait mieux, Kendall loin dans ses souvenirs, et prête à faire ses 2 visites post-op’. C’est tout sourire d’ailleurs qu’elle entre dans la chambre d’une femme d’une petite cinquante d’année à qui on avait du refaire la hanche si on peut dire. Une femme avec qui elle s’entendait parfaitement bien, la considérant presque comme une tante. Tout semblait aller bien pour elle, Faustina nota le tout dans son dossier et après lui avoir promis de revenir la voir le soir même, elle sortit de la chambre, se dirigeant vers la deuxième visite. Même chose, tous les résultats étaient bons et le passage de la latina dans la chambre fut rapide.

C’est en se dirigeant vers le comptoir des infirmières que la brunette se mit enfin à ressentir la faim et même un peu la fatigue de cette matinée plutôt mouvementée. Pourtant, elle retrouva vite le sourire en voyant l’infirmière qui tenait le comptoir à ce moment-là.

- Bonjour belle blonde. Je commençais à me demander si tu ne m’évitais pas vu que je ne t’ai pas vu depuis hier soir.

Commença-t-elle sans aucune gêne à l’adresse de l’infirmière répondant au nom d’Alice et avec qui elle flirtait depuis plusieurs semaines. Et pour cause, la jeune infirmière lui répondait allègrement. C’est d’ailleurs en continuant leur petit jeu qu’elles prirent des nouvelles de l’autre et que Faustina finit par lui donner ses dossiers tout en appuyant tout le haut de son corps sur le comptoir pour être un peu plus près de la blonde.

- J’ai enfin ma pause déjeuner. Tu veux qu’on aille se poser à la cafèt’ ?
- Oh… J’ai déjà pris la mienne en fait, j’suis désolée bomba latina. C’est juste qu’il est déjà presque 14h et comme je t’ai pas vu ce matin, j’ai pensé que t’étais de garde seulement ce soir,
s’excusa alors l’infirmière en commençant à ranger les deux dossiers post-op’ pas trop loin.
- Sérieux ? Déjà ? Lança la latina en se redressant entièrement pour regarder sa montre. Y mierda.
- Hmmm, j’aime quand tu parle espagnol. C’est pas grave, ce soir ? Tu me bipes quand tu as terminée.
- Ca marche… Muy bonita rubia.


Acheva Faustina d’un air amusé alors que la blonde en question disparaissait déjà dans la pièce réservée aux infirmières avec les derniers dossiers. Enfin seule au comptoir, Faustina le tapota légèrement des deux mains, créant ainsi un petit rythme en se demandant si elle devait aller manger maintenant ou bien attendre le retour d’Alice pour lui parler encore un peu. Pourtant, c’est à ce moment là qu’elle entendit une voix, trop familière à ses yeux, juste derrière elle.
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité



Trying not to love you, only goes so far [PV Kendall Anderson] Empty
MessageSujet: Re: Trying not to love you, only goes so far [PV Kendall Anderson]   Trying not to love you, only goes so far [PV Kendall Anderson] Icon_minitimeJeu 22 Mar - 20:51

Prendre ses marques, c'était ce qui avait été le plus difficile pour elle pour l'instant. Se repérer, ne pas se perdre dans le dédale des couloirs de l'hôpital. Elle s'en sortait bien pour le moment, demandant au besoin son chemin. Le Seattle Grace était bien différent de son ancien hôpital à Phoenix, mais dans le fond, tous les hostos sont pareils non ? Une fois les différents services repérés, l'étage correspond et les moyens de s'y rendre mémorisés, cet endroit n'aurait plus de secrets pour elle. L'adaptation prendrait un peu plus de temps avec le personnel bien sûr. Elle était nouvelle ici, il lui faudrait faire ses preuves, justifier sa présence ici surtout aux côtés de la grande Callie Torres. Mais Kendall n'avait jamais reculé devant le moindre défi. Son caractère ne lui permettait tout simplement pas. Ou devrait-on dire son ambition ? Allez savoir...
Elle arrivait à l'hôpital un peu plus tôt que prévu, voulant encore passer voir si Addie se trouvait dans les parages, histoire d'aller se boire un verre pour fêter dignement leurs retrouvailles. Le monde était bien petit parfois n'est-ce pas ? Les deux jeunes femmes s'étaient perdues de vue après le lycée, Addison étant partie étudier à la Grosse Pomme tandis que Kendall elle était restée à New Haven. Elles qui avaient quasi grandis ensemble à une époque... C'était une bonne nouvelle donc que de retrouver cette amie perdue ici. Une raison de plus pour se dire qu'elle avait eu raison d'accepter ce poste ici. Oh bien sûr, elle aurait fini par avoir un poste plus prestigieux à Phoenix, mais elle qui adorait les grands espaces, Seattle offrait un bien meilleur cadre de vie pour elle que l'Arizona.

Une fois de retour du service d'obstétrique, Kendall se rendit donc aux vestiaires, histoire de troquer son trench-coat beige pour sa blouse blanche. Stéthoscope autour du cou, remettant ses cheveux en arrière ensuite, elle attrapa son gobelet de café et sortit, direction les visites post-op. Pour le moment, seulement deux patients étaient passés sous son scalpel, pas de surcharge de travail en perspective pour l'instant. Elle pouvait donc consacrer un peu plus de temps à ses patients qu'en temps normal. La première patiente, Milicent Aldridge, une grand-mère de soixante-treize ans, opérée pour une légère fissure dans le bassin suite à une mauvaise réception après un saut en parachute -oui oui, je suis sérieuse-. Tout s'était bien passé. Milicent était une retraitée pleine de vie, c'est le moins que l'on puisse dire. Huit petits enfants, adepte de parachute et de jeux vidéos, une mamie des temps modernes. Très gentille et aussi directe que Kendall quand il s'agissait de dire les choses. Elle pourrait sortir dans quelques jours mais la perspective de devoir attendre quelques mois avant de reprendre ses sauts la fit un peu ronchonner. Adorable, tout simplement.
Ça la changeait de certains patients un peu plus... moins agréables dira-t-on. Son second patient, Dominic Holloway, lui était à plaindre. Il ne pourrait plus exercer le métier pour lequel il était fait. Trop dangereux. On lui avait détecté suite à l'opération une maladie rare atteignant la solidité des os. Plus possible donc pour lui de rester pompier. Elle ne savait pas comment elle aurait réagit à sa place. Ne plus pouvoir opérer... Le cauchemard. Elle admirait donc la façon dont il avait pris la nouvelle. Il n'avait pas dit un mot à l'annonce du diagnostic. Sans doute pour ne pas craquer... mais elle pariait surtout que c'était pour ne pas inquiéter sa femme qui s'en faisait déjà bien trop vu son état. Elle était enceinte de leur deuxième enfant... Une sacrée histoire en somme.

Une fois sortie de sa chambre, elle avait donc champ libre pour aller déjeuner. Elle en profiterait d'abord pour aller voir une infirmière afin que Dominic reçoive une autre injection de son anti-douleur. Se dirigeant donc vers le comptoir de ces dernières, elle aperçu une silhouette qu'elle aurait pu reconnaître entre mille pour l'avoir...comment formuler ça le plus justement possible ? Caresser, palper, toucher, frôler, embrasser et j'en passe. Faustina. Et visiblement toujours fidèle à elle-même. Elle attendit donc patiemment qu'elle en eut fini avec son infirmière, les bras croisés, tenant toujours d'une main son gobelet de café. Oh oui, plus aucun doute possible en l'entendant parler. C'était bien elle. Elle attendit encore quelques secondes avant de prendre la parole. Juste histoire de s'imaginer quelle tête elle ferait en la voyant là, devant elle.
« Toujours aussi habile quand il s'agit de draguer et de miser sur l'accent exotique. C'est au moins un bon coup j'espère. » lâcha-t-elle tout en portant son gobelet à ses lèvres pour boire une gorgée de café. Le ton de sa voix était empli de cynisme, quoi qu'assez neutre cependant. loin d'être teinté de toute la rancœur et de toute la colère qu'elle aurait pu avoir envers la titulaire. De l'eau avait coulée sous les ponts depuis. Certes, la blessure provoquée par sa fuite était encore à vif, mais son tempérament la forçait à aller de l'avant malgré tout. Mais bien sûr, l'avoir là, sous ses yeux, à seulement quelques pas, ça changeait la donne. Grandement même. Mais pas question de lui laisser penser une seconde que son départ l'avait atteinte plus que de raison. Question de fierté bien entendu.
Revenir en haut Aller en bas

Talia De Soto

Talia De Soto

◭ bipés : 86
◭ avatar : Sarah Shahi
◭ copyright : lili


Fiche de Service
+ libre pour rp:
+ pense bête:

Trying not to love you, only goes so far [PV Kendall Anderson] Empty
MessageSujet: Re: Trying not to love you, only goes so far [PV Kendall Anderson]   Trying not to love you, only goes so far [PV Kendall Anderson] Icon_minitimeVen 23 Mar - 12:10

Cette voix… Non, c’était impossible, elle était restée sur Phoenix et Faustina ne lui avait pas dit où elle partait. Elle ne lui avait même pas dit qu’elle partait d’ailleurs. Pourtant la latina fut parcourut d’un frisson dans le dos sans savoir de quelle nature il était. Depuis combien de temps avait-elle quitté Phoenix ? Deux mois ? Peut-être même trois. Pourtant, elle ne se sentait pas d’affronter Kendall sans même savoir pourquoi. Mais elle n’avait pas vraiment le choix. Elle se décida enfin à se retourner, n’ayant pas vraiment le choix, même si à peine une seconde s’était écoulée depuis que la femme derrière elle avait terminée sa phrase où l’on pouvait facilement deviner le cynisme malgré son ton neutre.

Une expression de surprise se dessina sur le visage de Faustina qui était complètement hébétée. Ce visage, elle l’aurait reconnu n’importe où vu le temps qu’elle avait passé à le regarder quelques mois encore auparavant. Kendall Macy Anderson… Sa gorge commença à se serrer sans même qu’elle ne comprenne pourquoi et elle se perdit complètement dans les yeux de son exe, ne sachant plus comment réagir.

- Ken… Kendy ? Mais…. Mais…

Bon sang mais qu’est-ce qu’elle faisait là ? Comment elle avait su que Faustina était là ? Est-ce que c’était une pure coïncidence ou bien avait-elle réussi à retrouver la trace de la latina, bien décidée à avoir des explications ? Et depuis quand est-ce qu’elle était là d’ailleurs ? Est-ce qu’elle l’avait vu parler avec Alice ? Oula, mais pourquoi est-ce qu’elle se mettait à se demander ce genre de chose ? En quoi cela pouvait-il bien concerné Kendall ? Elles n’étaient plus ensemble, la latina pouvait donc très bien flirter avec qui elle voulait sans avoir de compte à rendre.

Oh non Faustina, ne me dit pas que tu es tombée amoureuse d’elle sans même t’en rendre compte.

Pensa-t-elle en repensant au frisson qu’elle avait ressenti en entendant la voix de la titulaire dans son dos et au fait qu’elle ne sache plus comment réagir maintenant qu’elle était face à elle. Pourtant son exe ne semblait pas le moins du monde affectée par ce qui était en train de se passer. Question de fierté ou le départ de la latina lui avait-il était indifférent ? Faustina pencha plus par la fierté. Déjà pour sa propre fierté à elle, refusant de penser que cela n’avait pas affectée Kendall mais aussi parce qu’elle connaissait bien la titulaire. Elles avaient partagé leur vie durant 8 mois, il était donc certain qu’elles se connaissaient l’une l’autre, peut-être même plus qu’elles ne le pensaient.

La latina se décida enfin à reprendre sa contenance, maintenant que la surprise était passée. Après tout, c’était elle qui était partie. Sans même se retourner en plus, et après avoir partagé une de ses dernières nuits à Phoenix avec une autre femme que Kendall. Elle ne devait donc pas réagir comme ça. C’était elle la fille peu fréquentable sentimentalement parlant selon son exe, c’était elle qui se fichait des sentiments des autres dans une relation alors elle devait se comporter comme telle. Elle reprit aussitôt son air indifférent et attrapa le dossier que lui avait sorti Alice pour le premier patient qu’elle aurait à voir après sa pause déjeuner avant de s’écarter du comptoir.

- Je peux savoir ce que tu fais là ?

Finit-elle par demander à Kendall d’un ton beaucoup plus froid et cassant qu’avant, retrouvant presque son assurance habituelle, tout en contournant la jeune femme bien décidée à prendre sa satanée pause déjeuner et en commençant à se diriger vers les ascenseurs.

- Je te préviens de suite, j’ai pas arrêté ce matin, je suis morte de faim donc que tu ais une pause ou non, je vais à la cafèt. Et si tu voulais des explications, elles attendront que je revienne de pause si madame n’en a pas.

Lâcha-t-elle en retrouvant enfin ton son assurance tout en continuant de se diriger vers les ascenseurs, suivie de près par Kendall légèrement en retrait mais presque à côté d’elle malgré tout.
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé



Trying not to love you, only goes so far [PV Kendall Anderson] Empty
MessageSujet: Re: Trying not to love you, only goes so far [PV Kendall Anderson]   Trying not to love you, only goes so far [PV Kendall Anderson] Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

Trying not to love you, only goes so far [PV Kendall Anderson]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Absolarion Love.
» Love Hina
» Let your love come true
» I don't love you like I loved you yesterday ۴ ISIS
» GAMES, I LOVE GAMES~ ft. connor

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Breathe RPG :: 
Back in the wild
 :: 
Thanks for the memories
-