AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le Deal du moment : -50%
-50% sur les tongs Havaianas Brasil en noir
Voir le deal
11 €

Partagez | 
 

 A big big wolf and a nice nice lamb [Sloan]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Derek C. Shepherd

Derek C. Shepherd

◭ bipés : 371
◭ avatar : Patrick Dempsey


A big big wolf and a nice nice lamb [Sloan] Empty
MessageSujet: A big big wolf and a nice nice lamb [Sloan]   A big big wolf and a nice nice lamb [Sloan] Icon_minitimeSam 4 Fév - 20:32

A big big wolf and a nice nice lamb [Sloan] Tumblr_ls9d6iUrjT1qf8n6wo1_500



7.43... Non mais 7.43, et elle ne devait même pas travailler ce matin. Ni de toute la journée d'ailleurs, sauf que le téléphone sonne toujours au moment le moins opportun. Vous savez, ce moment où vous savez très bien que vous avez le temps de faire la grasse matinée, mais que vous ne pouvez pas le faire pour la simple et bonne raison que votre chef vous appelle pour une réunion de personnel. Alors qu'elle aurait très bien pu dormir ce matin, bercée par le chant des oiseaux... Ou plutôt non, il y a peu de chance de trouver des oiseaux chantonnant en plein hiver. Mais peu importe, elle aurait pu dormir. Au lieu de ça, elle devait se trouver à neuf heures du matin au Seattle Grace Hospital, dans une grande salle froide pour écouter sa patronne parler de choses qu'elle n'écouterait que d'une oreille.
Et bien sûr, après cela, elle croiserait le chemin de l'un ou l'autre titulaire qui lui demanderait si elle acceptait de rester pour une intervention.
Intervention au cours de laquelle elle rassurerait le patient, lui tiendrait la main, et passerait les divers instruments au médecin en train de réaliser l'opération. Rien que les médecins ne sauraient faire eux-mêmes en somme, mais elle était payée pour cela...

Alors qu'Alaska maudissait dans toutes les langues de sa connaissance (c'est à dire trois) son fichu réveil, elle finit par se tirer de son lit, aller prendre une douche et enfiler une robe noire sur des bas de la même couleur, plaquer ses cheveux en arrière et se rendre dans sa cuisine pour avaler un rapide café. Quand elle eut enfin terminé les étapes indispensables de sa matinée pour partir du bon pied, elle s'en alla prendre le métro pour se rendre sur son lieu de travail.
Il pleuvait à cordes dehors et c'est les cheveux trempés qu'elle arriva enfin à destination.
Lorsqu'elle franchi les portes de l'hôpital, elle fut surprise par le calme inhabituel qu'il y régnait. Généralement, peu importe l'heure, il y avait toujours une agitation assez grandissante dans cet endroit. Bien sûr, il y avait souvent plus de monde dans l'après-midi que dans la matinée, mais tout cela variait fortement d'une journée à l'autre.

Alors qu'elle se posait des questions sur l'objet de la réunion de ce matin, elle fut rapidement fixée. Après avoir enfilé sa tenue d'infirmière, elle s'était rendue dans la salle de réunion des infirmiers et avait salué sa chef. La femme était âgée d'une cinquantaine d'années maintenant, et parlait depuis plusieurs années de prendre sa retraite, son mari souffrant d'un cancer. Cependant, elle n'avait jamais réellement franchi le pas. Le but de cette réunion était de finalement leur faire part à tous de son départ définitif de l'hôpital. L'état de son mari était devenu plus qu'inquiétant et elle ne voulait plus rester loin de lui, alors qu'il était soigné chez eux. Elle ne savait pas encore qui allait prendre la tête des infirmiers, mais elle en discuterait rapidement avec le chef de la chirurgie, qui avait apparemment lui aussi son mot à dire, et elle leur ferait part de sa décision au plus vite.
Après cette nouvelle qui les avait tous plus ou moins remués, la chef demanda à Alaska si elle pouvait s'occuper rapidement d'un dossier dans le service de chirurgie plastique du docteur Sloan. Il s'agissait d'une patiente qui devait se faire opérer aujourd'hui même et qui avait réclamé une infirmière.

N'ayant pas hésité une seule seconde, la blondinette se rendit dans le service du docteur Sloan et était allée voir la jeune femme. Il s'agissait d'une adolescente de dix-sept ans qui avait été mordue par un chien au visage, et donc le docteur Sloan devait faire disparaitre la cicatrice disgracieuse.
Le chef de la chirurgie plastique n'était pas nécessairement le médecin préféré d'Alaska, mais il était l'un des plus doués dans sa discipline. Comme n'importe qui, la jeune femme avait ses préférences, mais elle travaillait volontiers avec tout le monde.
Elle resta un moment avec la jeune fille, qui attendait apparemment le docteur Sloan depuis plus de trente minutes. Il n'était pas réputé pour sa ponctualité, c'était un fait.
Lorsqu'il arriva enfin, Alaska était occupée à prendre les constantes de la patiente.

Docteur Sloan...

Elle lui fit un signe de tête pour le saluer avant de prendre quelques notes dans le dossier de la patiente et de l'apporter elle-même au chirurgien.

Tout est en ordre pour l'intervention. Beaucoup de bouchons en ville?

La jeune femme commençait à sentir le froid grimper tout doucement. Ses cheveux étaient toujours dégoulinants. Elle n'avait pas eu le temps de les sécher avant de venir voir la patiente. Elle avait rapidement passé un essuie dedans mais heureusement, elle ne représentait aucun risque pour la jeune femme. La situation serait différente si elle avait à faire à une cancéreuse, mais ce n'était pas le cas.
Alaska savait très bien que le problème rencontré par le docteur Sloan ne serait pas celui qu'elle avait énoncé. Mais il ne lui répondrait pas de toute façon. Ou il plaisanterait sur le sujet. Ou mieux encore, il répondrait par une pique, comme il en avait le secret.
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité



A big big wolf and a nice nice lamb [Sloan] Empty
MessageSujet: Re: A big big wolf and a nice nice lamb [Sloan]   A big big wolf and a nice nice lamb [Sloan] Icon_minitimeVen 10 Fév - 19:07



Certes, Mark n'était pas le roi de la ponctualité... Et il trouvait toujours de très bonnes raisons pour être en retard, du moins en général... un petit déjeuner au lit avec Lexie (le temps passe tellement vite), une douche chaude qui se prolonge (c'est tellement agréable face au froid de Seattle), ou tout simplement le réveil qui ne sonne pas. Enfin... qui a été malencontreusement arrêté par une main encore endormie et par son propriétaire qui, épuisé, était retourné dans les bras de Morphée (et ça rime!). Ce matin... aucune de ces raisons ne s'était produite. Lexie, la reine de l'organisation et de la ponctualité était partie travailler, laissant dans la cuisine un petit déjeuner préparé pour lui, son réveil avait sonné et il s'était levé sans attendre... et sa douche avait été simple et rapide pour bien se réveiller avant la dose de caféine primordiale pour une excellente journée. Seulement... seulement cette fois-ci, Monsieur En Retard s'était transformé en Monsieur Catastrophe.

Il s'était levé et s'était cogné le genou au rebord du lit avant qu'il ne se prenne la poignée de la salle de bain dans le bras. A la sortie de la douche, il avait failli glisser à cause du carrelage mouillé et s'était rattrapé de justesse. Il avait alors fermé les yeux s'immobilisant et jurant sur cette journée de m**de qui venait à peine de commencer. Après s'être calmé et s'être habillé, il s'était rendu en cuisine pour prendre le déjeuner que Lexie lui avait préparé. Un bon jus de fruit pressé, des tartines grillées tartinées de confitures aux fruits rouges et de beurre de cacahuète et un café n'attendant que d'être réchauffé. Du moins, avant qu'il n'atterrisse sur le sol de la cuisine. Encore un juron avait éclaté dans tout l'appartement du Docteur Glamour. Et le voilà qui nettoyait le sol. Lorsqu'il eut terminé près à se refaire un rapide café car le besoin s'en faisait sentir... il releva la tête en direction de l'horloge du four.

*P - BIIIIP - DE - BIIIIP - FAIS - BIIIIIP*

Il avait seulement eu le temps de mettre ses chaussures et de prendre ses affaires avant de partir pour le Seattle Grace Mercy West Hospital. Il y a des jours, vivre à 10 minutes à pieds de son lieu de travail était un avantage, spécialement pour rentre chez soi après un long service, mais ce matin... le chemin paraissait trois fois plus long que d'habitude. Agacé, même énervé, il sentait que la journée n'allait pas du tout être à son goût. Il espérait pouvoir retrouver son sourire (charmeur) avant la fin de la journée, ceci dit... Il accéléra le pas sachant que sa première patiente de la journée l'attendait depuis près de vingt minutes et une fois, les portes automatiques passées, il avait couru jusqu'au vestiaire pour se changer et se rendre dans la chambre de sa patiente.

C'était parti! Mark devait oublié les maladresses de la matinée et passer à ce qu'il savait faire de mieux. La chirurgie. Une reconstruction faciale pour démarrer la journée de travail, un travail précis, minutieux, un travail d'artiste. Quand il entra dans la chambre, il remarqua immédiatement les personnes présentes. Alaska Holloway, infirmière de bloc qui allait certainement l'assister aujourd'hui.

# Docteur Sloan... Tout est en ordre pour l'intervention. Beaucoup de bouchons en ville? Avait-elle dit en vérifiant les constantes de la jeune patiente.

« Mademoiselle Holloway. Quel plaisir de travailler avec vous aujourd'hui tiens. Il ne manquait plus que ca pour illuminer ma journée. »
Ajouta-t-il avec une pointe d'ironie.

Ah voilà une deuxième chose qu'il aimait faire... Taquiner, et par la même occasion torturer, les infirmières. Et ca risquait de lui rendre le sourire plus vite que prévu..
Revenir en haut Aller en bas

Derek C. Shepherd

Derek C. Shepherd

◭ bipés : 371
◭ avatar : Patrick Dempsey


A big big wolf and a nice nice lamb [Sloan] Empty
MessageSujet: Re: A big big wolf and a nice nice lamb [Sloan]   A big big wolf and a nice nice lamb [Sloan] Icon_minitimeLun 13 Fév - 18:53



Les infirmières de cet hôpital connaissaient bien le docteur Sloan, ou plutôt l'ancien docteur Sloan. Il était vrai qu'il avait énormément changé ces dernières semaines mais est-ce qu'une femme pouvait réellement faire changer un homme?
Et bien il semblerait que le jeune docteur Lexie Grey avait réussi à faire ça. Oh bien sûr, la nature profondément positive d'Alaska lui faisait dire que l'on pouvait toujours faire changer quelq'un, mais jamais en profondeur. Quand elle était arrivée il y a un an au Seattle Grace Hospital, Mark Sloan avait encore une réputation de coureur de jupons, qui pouvait sauter sur tout ce qui bouge, y compris les jeunes et jolies infirmières qui peuplaient les couloirs de l'hôpital. Et puis, il fallait avouer que Sloan était plutôt agréable à regarder, et la plupart de ses collègues se laissaient faire. Aujourd'hui, il ne semblait plus être le même homme, mais il était toujours aussi imbu de sa personne.
Mark Sloan était du genre à s'imaginer que n'importe laquelle des infirmières et des internes était là pour servir sa petite personne. Mais il savait déjà qu'avec Alaska, il n'aurait pas la même opportunité.
Et non, la jeune femme se laissait rarement faire par le médecin de ces dames.

On dira que je vous crois sincère docteur Sloan.

La jeune blondinette eut un léger sourire dans la direction du docteur Sloan et acheva de compléter les papiers qui concernaient leur patiente. Le docteur Sloan n'avait pas eu l'air de très bonne humeur en arrivant dans la chambre de la patiente mais maintenant, il semblait comme régénéré.
S'il y avait bien une chose qui pouvait améliorer l'humeur de Mark Sloan, c'était une intervention dans laquelle il pourrait montrer tous ses talents de chirurgien plastique. Et cette reconstruction faciale allait définitivement être un excellent moyen pour lui de se sentir mieux.
Le visage du médecin changea, ce qui était une très bonne nouvelle pour elle puisqu'il serait donc taquin, mais pas désagréable. Il avait bien commencé, et il n'hésiterait pas à continuer. Travailler avec Sloan était un défi de tous les instants.

J'ai rempli le dossier de la patiente. Elle voudrait savoir si elle sera opérée aujourd'hui.

Alaska avait toujours été très sensible à ses patients. Même si souvent elle ne s'occupait pas vraiment d'eux, à part pour remplir leurs documents et pour leur tenir compagnie, Alaska prenait toujours beaucoup de plaisir à travailler ici. Parfois, ce n'était pas facile pour elle de voir de jeunes patients partir vers le bloc opératoire sans en revenir.
Mais elle s'était habituée à cela au bout de quelques années de travail. Aujourd'hui, elle était l'une des infirmières que les médecins de cet hôpital préféraient, et c'était tant mieux.
Alaska avait l'espoir de devenir un jour chef des infirmières, même si cela dépendrait très probablement de la direction de l'hôpital.
Après en avoir eu fini avec le dossier de la jeune femme, l'infirmière de bloc prit l'horaire de bloc du docteur Sloan afin de voir s'il avait du temps aujourd'hui.
C'était une des tâches des infirmières, en particulier lorsqu'il s'agissait de médecins qui n'étaient pas vraiment attentifs à la paperasse, comme l'était par exemple le docteur Glamour.

Vous avez deux opérations minimes ce matin et aucune cet après-midi. Que souhaitez-vous faire docteur Sloan?

Rester polie, toujours agréable, ne jamais se montrer condescendante, même lorsqu'on le souhaitait, tels étaient les trois commandements de l'infirmière responsable qu'elle souhaitait être. Sloan ne pourrait jamais rien dire contre elle de cette manière. Il pourrait juste s'amuser un peu avec elle, mais c'était devenu une habitude ça...

Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité



A big big wolf and a nice nice lamb [Sloan] Empty
MessageSujet: Re: A big big wolf and a nice nice lamb [Sloan]   A big big wolf and a nice nice lamb [Sloan] Icon_minitimeDim 19 Fév - 19:39



S'il y avait bien une infirmière dans cet hôpital qui étai à la hauteur c'était Alaska Holloway. Enfin à la hauteur des piques et des remarques qu'il pouvait lui lancer. Il sentait depuis qu'il l'avait rencontrée que cette femme ne se laisserait pas faire. Les infirmières lui avaient probablement tout dit sur son "ancien lui". Mais qu'importe, il s'en fichait bien maintenant. Il était amoureux et ce passé, pas si loin dans le temps, lui semblait tout de même à des années lumières!

# J'ai rempli le dossier de la patiente. Elle voudrait savoir si elle sera opérée aujourd'hui. Vous avez deux opérations minimes ce matin et aucune cet après-midi. Que souhaitez-vous faire docteur Sloan?

Mark avait rapidement contrôlé autour de la patiente et s'était retourné vers l'infirmière Holloway. Bien sur qu'il avait du temps pour une opération aujourd'hui. Et heureusement, il avait besoin de faire quelque chose de ses dix doigts, autre que de casser tout ce qu'il touchait. Il était bien décidé à renverser la machine.


« Juste après le déjeuner. 1pm. Faites en sorte qu'elle soit prête, je vous enverrais mon résident... qui vous enverra certainement son interne. »
Un sourire en coin, il se retourna vers la patiente. « 13h, ca te convient? Je vais faire en sorte de te redonner ton joli visage, tu verras cet accident ne sera plus qu'un mauvais souvenir, ok? »

La patiente avait déjà exprimée son inquiétude, lorsqu'elle avait été amenée par ses parents hier. Bien entendu, l'intervention n'avait pas pu être faite à cause des blessures et de l'état de la jeune fille. Mark avait pris le temps d'aller la voir avant de rentrer chez lui et de lui expliquer l'opération qu'il ferait sur elle le lendemain. Mais ça, Holloway ne le savait et n'avait pas besoin de savoir qu'il pouvait être aussi humain que les autres. Il aimait son métier, faire du bien à ses patients. Mais peu de monde pensait ça de son métier, pour eux c'était du superficiel. Pourtant, cette jeune fille de 17 ans l'avait ému hier. 17 ans et défigurée, cette jeune fille souhaitait uniquement retrouver son doux visage d'ado normale, et Mark était capable de lui rendre ça.

« Ca me convient parfaitement. Mes parents devraient arriver dans quelques heures. Est-ce que vous serez là? » avait demandé la jeune fille en tournant son regard vers Alaska.
Revenir en haut Aller en bas

Derek C. Shepherd

Derek C. Shepherd

◭ bipés : 371
◭ avatar : Patrick Dempsey


A big big wolf and a nice nice lamb [Sloan] Empty
MessageSujet: Re: A big big wolf and a nice nice lamb [Sloan]   A big big wolf and a nice nice lamb [Sloan] Icon_minitimeDim 19 Fév - 20:30



Alaska se doutait bien qu'au fond, le docteur Sloan n'était qu'un gros nounours qui avait plein d'affection à donner, sauf qu'il n'en montrait jamais rien. Ce mec devait probablement être schizophrène, constamment en train de basculer entre deux comportements radicalement différents. D'un côté, il était le gentil médecin qui essayait de rassurer sa patiente, et de l'autre côté, il était le titulaire froid et distant qui s'amusait beaucoup à lancer des piques aux infirmières. C'était un comportement qui pouvait paraitre effrayant, mais qui en réalité amusait beaucoup Alaska. Elle savait qu'au fond, il était le genre de personnes que l'on pouvait aller voir si un jour, on se retrouvait dans une situation particulièrement compliquée.
Mais il y avait clairement des personnes, des tas d'autres personnes qui passeraient avant Mark Sloan le jour où elle se retrouverait dans ce type de situation.

Lorsque le titulaire en chirurgie plastique lui confirma qu'il avait bien du temps et lui demande de l'apprêter pour une heure cet après-midi, la jeune infirmière fut ravie. En effet, elle ne pourrait peut-être pas déjeuner, mais cela n'avait aucune importance comparé à la joie qu'elle verrait sur le nouveau visage de cette jeune fille quand elle retrouverait enfin gout à la vie. Le travail d'Alaska l'avait toujours passionnée au plus haut point, et c'était surtout le côté humain de sa tâche qui lui plaisait.
Le fait de devoir travailler parfois à des horaires harassants ne représentait rien en comparaison avec le bonheur de certaines personnes après leurs interventions. Oh évidemment, parfois les interventions n'étaient pas nécessaires, surtout quand il s'agissait d'une augmentation mammaire, juste pour le plaisir. Mais des jeunes gamines de dix-sept ans qui ont encore tout l'avenir devant elles, c'était différent.
Alaska prit note de l'heure et de la date de l'intervention dans le dossier de la patiente et releva la tête vers le docteur Sloan.

Très bien docteur.

Les médecins de cet hôpital étaient décidément tous pareils... La réaction de Sloan était pourtant tout à fait habituelle. Les titulaires envoyaient souvent leur résident et les résidents leur interne. Et parfois, les pauvres internes se retrouvaient complètement surchargés. Et en fin de compte, c'était l'infirmière qui se retrouvait avec tout le travail. Le résident du docteur Sloan était le docteur Avery, avec qui Alaska s'entendait plutôt bien. Cette situation pourrait peut-être se régler d'elle-même...

Le docteur Sloan semblait réussir à apaiser la jeune fille, ce qui était un miracle en sachant ce qui lui était arrivé. Mais alors que le titulaire s'apprêtait à quitter la chambre pour vaquer à ses occupations, la patiente posa une question à Alaska. Elle voulait savoir si elle serait là lorsque ses parents arriveraient pour l'opération. L'infirmière n'en savait rien, dans la mesure où le titulaire devait choisir le personnel externe pour ses interventions. En effet, les résidents pouvaient s'inscrire comme bon leur semblait pour les opérations, mais les internes et les infirmiers devaient avoir été demandés.
Alaska leva les yeux vers le docteur Sloan.

Je serai là quand tes parents arriveront, mais je dois discuter de quelques petites choses avec le docteur Sloan.


Juste avant l'opération, elle pouvait être là puisqu'elle devait préparer la jeune femme, mais elle ignorait pour le moment si elle serait au bloc. Même si c'était sa formation, la chose n'était pas évidente, en particulier quand le cas appartenait au docteur Mark Sloan.

Docteur?

Alaska ne se voyait pas du tout mendier une place dans son bloc, même si elle devait avouer que de suivre la guérison de la jeune femme jusqu'au bout l'enchanterait beaucoup. Cependant, elle avait d'autres patients dont elle devait s'occuper...
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité



A big big wolf and a nice nice lamb [Sloan] Empty
MessageSujet: Re: A big big wolf and a nice nice lamb [Sloan]   A big big wolf and a nice nice lamb [Sloan] Icon_minitimeVen 24 Fév - 7:32



# Docteur?

Mark, qui était sorti de la chambre et qui tournait le dos à l'infirmière, laissa un sourire au coin de ses lèvres se dessiner. Il appuya sur le haut de son stylo pour sortir la mine et commença à remplir un papier concernant l'intervention.

« Mademoiselle Holloway, vous avez quelque chose à me demander par hasard? » Demanda Mark, sans lever les yeux vers Alaska tout en signant les papiers nécessaires pour l'opération. Un peu auparavant, la jeune infirmière avait dit à la patiente qu'elle ne savait pas si elle serait au bloc avec elle mais qu'elle l'accompagnerait et qu'elle la préparerait pour l'intervention. Alors Mark savait exactement ce qu'Alaska voulait bien lui demander. Mais la jeune femme ne semblait pas du genre à quémander pour assister à une de ses opérations.

« Avant toutes choses, comme vaquer à vos occupations d'aide soignante, occupez vous de la patiente, vous avez certainement d'autres patients à vous occuper mais celle-ci doit être sur le haut de votre liste. Elle est jeune et elle a peur. Si je connais bien une infirmière capable de rassurer et de prendre soin d'une telle patiente c'est... »

Mark s'arrêta net, surpris, et leva les yeux vers Alaska. Zut! Était-il vraiment sur le point de lui faire un compliment? Il n'était pas si bavard d'habitude. Il faut croire qu'il évoluait réellement... Il se ravisa changement radicalement d'attitude. Il ne faudrait pas qu'elle croie qu'il l'appréciait professionnellement parlant. Alaska avait beau être amie avec Lexie, Mark et les infirmières c'était une autre histoire. Soit il ne s'entendait pas avec, soit il les draguait. Il préférait cette première solution à la deuxième dans le cas d'Alaska. Et il était certain qu'elle aussi.

« Bon vous avez compris. Vous êtes bien la seule qui est capable de ne pas tuer ma patiente avant même l'opération. »

Il signa les différentes feuilles, d'un geste vif et décidé, puis lui donna le dossier. Avant de croiser les bras sur son torse et de la regarder intensivement. Il attendait. Attendait qu'elle lui demande enfin ce qu'elle voulait réellement, c'est-à-dire suivre la patiente jusqu'au post-opératoire.

Revenir en haut Aller en bas

Derek C. Shepherd

Derek C. Shepherd

◭ bipés : 371
◭ avatar : Patrick Dempsey


A big big wolf and a nice nice lamb [Sloan] Empty
MessageSujet: Re: A big big wolf and a nice nice lamb [Sloan]   A big big wolf and a nice nice lamb [Sloan] Icon_minitimeVen 24 Fév - 19:45



Était-il en train de devenir complètement fou ou bien l’amour pouvait-il réellement changer le comportement de certaines personnes ? Quand on observait attentivement le docteur Sloan, bien sûr que l’on pouvait voir que quelque chose avait changé chez lui, mais il était très loin du genre de type qui faisait des compliments sur leur travail hautement apprécié aux infirmières. Il avait un respect sans nom pour les gens qui faisaient bien leur travail, Alaska en était certaine. Cependant, il ne leur disait jamais, de peur de passer pour quelqu’un de gentil sans doute.
Lorsque Mark leva les yeux pour elle, dans l’espoir qu’elle le supplie d’assister à l’opération depuis le bloc, il devait déjà avoir le pressentiment, quelque part au fond de lui, que cela ne se passerait pas de la sorte. Si lui n’était pas du genre à faire des compliments, elle n’était certainement pas du genre à supplier pour avoir une opération. Elle aimait son travail, et elle était reconnue dans cet hôpital pour bien le faire. C’était d’ailleurs la raison pour laquelle elle avait souvent beaucoup de patients, et aussi la raison pour laquelle les chirurgiens essayaient souvent d’avoir la blondinette dans leur bloc, lorsque c’était possible.
Oh, ce n’était certainement pas une quelconque forme de vanterie de la part de la jeune femme, qui avait de toute façon une image d’elle tellement basse qu’elle ne se permettrait pas de s’auto congratuler. Cependant, elle savait que son travail était apprécié à sa juste valeur.

C’est d’ailleurs pourquoi elle fut ravie d’entendre le docteur Sloan se perdre dans un bredouillage étrange qui ressemblait vaguement à un compliment, sans réellement en être un. La jeune femme sourit en coin, observant le visage du chirurgien plastique.

Je vais m’occuper d’elle docteur.

L’infirmière s’approcha de la jeune patiente et pris à nouveau ses constantes. Elle lui pris la main et lui assura que tout irait bien. Inquiète, la patiente glissa à l’oreille de son infirmière, mais sans réellement beaucoup de discrétion :

- Il est vraiment le meilleur ?


Alaska tourna la tête pour suivre le mouvement de la jeune fille, et se rendit compte qu’elle parlait de Mark Sloan. Alaska avait beau ne pas penser que le médecin était le plus gentil, le plus attentionné ou le plus charismatique des médecins de cet hôpital, il était indéniable que Mark Sloan était le meilleur chirurgien plastique qu’elle connaisse. Sa réputation était légendaire et elle comprenait cela aisément, quand elle voyait le résultat de certaines interventions à haut risque.

Oui, c’est le meilleur. Je mettrais ma vie entre ses mains sans hésitation.

Allait-elle regretter d’avoir dit ça alors que Sloan se trouvait à quelques pas d’elle ? Sans le moindre doute, mais il fallait qu’elle rassure la jeune patiente et bon, soyons honnêtes, elle mettrait sans hésiter sa vie entre les mains de n’importe lequel des chirurgiens de cet hôpital. Juste que si elle voulait avoir une dette envers quelqu’un, elle préférait éviter que ça soit lui… N’importe qui aurait sûrement la même réaction qu’elle d’ailleurs.

Lorsque le chirurgien eut terminé de signer les papiers, il les lui donna et croisa les bras pour attendre le fin mot de l’histoire. Il voulait réellement qu’elle lui dise clairement qu’elle voulait suivre la patiente, et maintenant plus que jamais elle le voulait. Levant les yeux au ciel, elle tint le dossier dans sa main et regarda Sloan, un regard presque de défi pointé sur lui :

Docteur Sloan, pourrais-je, s’il vous plait, suivre la patiente au bloc ?

Bien évidemment, le ton qu’elle avait employé indiquait clairement que ce genre de simagrées l’ennuyaient profondément, mais elle savait que c’était une manière pour lui de la défier, et de se prouver qu’elle était vraiment motivée. Il ne voulait que les meilleurs dans son bloc, alors il voulait s’assurer qu’elle l’était.

Et comme vous l’avez dit vous-même, je n’ai pas l’habitude de tuer les patients.

Elle eut un regard vers la jeune fille, puis à nouveau vers le titulaire. Il avait envie de la taquiner, il aimait jouer avec les pieds des infirmières ? Ça tombait bien ! Elle aussi. Elle ne se faisait jamais faire.

Et merci pour le faux compliment d’ailleurs.

Un léger rictus. Un plissement des yeux. Décidément, comme à son habitude, Alaska mourrait d’envie d’être au bloc avec Sloan.

Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité



A big big wolf and a nice nice lamb [Sloan] Empty
MessageSujet: Re: A big big wolf and a nice nice lamb [Sloan]   A big big wolf and a nice nice lamb [Sloan] Icon_minitimeSam 25 Fév - 15:09



Alors qu'Alaska s'était éloignée après avoir certifié à Mark qu'elle s'occuperait de la patiente, Mark resta en retrait un instant pour observer l'infirmière et sa patiente. La relation entre les deux étaient parfois plus forte que la relation patient-médecin. Beaucoup de médecin soignaient pour soigner, pour la gloire et pas forcément pour l'humain derrière. Ce fut le cas pour lui, il n'allait pas le nier. Quand il avait ouvert son cabinet de chirurgie esthétique à New York, il avait fait ça pour lui, parce qu'il aimait ce qu'il faisait et qu'il était bon dans ce qu'il faisait, mais aussi et surtout pour l'argent. La plupart des personnes qui venaient le voir était des femmes de quarante ans refusant de vieillir, des femmes superficiels qui avaient besoin de plus, plus de poitrine, plus de fesses, plus de et plus de...
Puis il avait tout quitté pour venir à Seattle et aujourd'hui, il n'avait aucun regret. Non aucun. Il se plaisait ici, il sauvait des vies, donnait des secondes chances à une femme sans cordes vocales, à un homme sans visage, à une jeune fille défigurée. Il aimait son métier, ce qu'il faisait de ses mains. Et ici, il était aussi bien respecté en Plastique qu'en ORL. Il se sentait important. Son égo bien mit en avant, lui permettant de récolter critiques et compliments.

# Oui, c’est le meilleur. Je mettrais ma vie entre ses mains sans hésitation.

Mark eut un instant d'arrêt et dirigea son regard vague vers la voix dans la chambre de la patiente. Elle n'était peut-être pas si bête que ça la Alaska Holloway... Il eut un léger sourire en coin et s'apprêta à partir pour sa première intervention de la journée, Alaska revint vers lui. Il espérait que la jeune infirmière se décide enfin à lui demander d'assister à l'opération. Mais même si elle ne le faisait pas, il le lui demanderait. Non, lui ordonnerait. Il ne fallait pas qu'elle croie qu'il était trop gentil non plus!

# Docteur Sloan, pourrais-je, s’il vous plait, suivre la patiente au bloc ? Avait-elle enfin dit après avoir levé les yeux au ciel. Elle n'aimait peut-être pas demander, considérant que c'était aux chirurgiens de choisir mais Mark était exigeant. Il voulait toujours des gens motivés dans ses salles d'op. Pas de bras cassés, pas de lâches, pas d'idiots. Que des gens motivés, intelligents, excellents même.

# Et comme vous l’avez dit vous-même, je n’ai pas l’habitude de tuer les patients. Et merci pour le faux compliment d’ailleurs.

Mark hocha à la première affirmation et se figea à la seconde.

« Comment ca? Moi, vous faire un compliment? Ça c'est bien drôle! Vous m'avez déjà vu faire des compliments? » Il la regarda d'un air joueur. Oui, bon d'accord, il lui en avait fait un... et alors? Les infirmières, il fallait toujours les brosser dans le sens du poils, être attentionné et ferme à la fois sinon elles en profitent trop. Et puis... ne venait-elle pas aussi de lui faire un compliment... indirectement?

« Et comme ca vous pourriez mettre votre vie entre mes mains. Je suis touché, Mademoiselle Holloway. »

Revenir en haut Aller en bas

Derek C. Shepherd

Derek C. Shepherd

◭ bipés : 371
◭ avatar : Patrick Dempsey


A big big wolf and a nice nice lamb [Sloan] Empty
MessageSujet: Re: A big big wolf and a nice nice lamb [Sloan]   A big big wolf and a nice nice lamb [Sloan] Icon_minitimeDim 26 Fév - 11:32



Mendier une intervention, dans l'esprit de la jeune femme, ça revenait à dire à Mark Sloan que le rôle d'une infirmière n'était pas utile, et qu'il pourrait très bien se passer d'elle. Jamais le chirurgien n'accepterait de dire qu'il avait besoin d'elle, mais en fin de compte, une infirmière dans un bloc était presque indispensable. Et elle n'aimait pas avoir l'impression qu'elle devait venir auprès de lui et presque se mettre à ses pieds pour pouvoir travailler sur un cas bien précis. Mais Mark Sloan connaissait la jeune femme, qui travaillait maintenant depuis un an, et de plus était une amie de sa fiancée. Il savait que jamais elle ne se mettrait à terre pour le supplier de pouvoir travailler avec lui. Travailler avec des chirurgiens aussi connus et réputés que ceux qui travaillaient dans cet hôpital était un privilège, pas un devoir. Si elle était ici, c'était parce qu'elle le désirait, parce que l'ancien chef de l'hopital était parti en l'embauchant, parce qu'elle avait suivi une formation d'une année pour avoir la chance d'entrer dans un bloc, et de ne pas rester la simple petite infirmière qui ramassait le vomi des patients.

La jeune femme observa le visage du titulaire lorsqu'elle mentionna le fait qu'il venait de lui faire un compliment. Il ne faisait jamais de compliments, à personne, ou alors il fallait vraiment que la personne face à lui ait fait quelque chose d'extraordinaire. Cela n'avait pas été le cas de l'infirmière Holloway, mais de toute évidence, son travail était apprécié à sa juste valeur, ce qui l'enchantait grandement. Cependant, elle ne montra rien de son contentement à Sloan, qui en profiterait probablement pour détruire sa joie dans la seconde.
Son air de défi toujours solidement accroché au visage, Alaska répondit rapidement au docteur Sloan:

Non vous avez raison. Ce n'est pas du tout votre genre.

Cependant, sa réplique suivante fit vite comprendre à la jeune femme qu'elle allait amèrement regretté de s'être ouverte à leur jeune patiente sur ce qu'elle ressentait quand on lui demandait si on pouvait lui faire confiance. Il était évident que le docteur Sloan était un médecin hors du commun, qu'on pouvait avoir une confiance quasi totale en lui mais évidemment, si on lui offrait le choix entre tous les titulaires de cet hôpital, la jeune femme ne choisirait pas nécessairement le docteur Sloan. Il lui était difficile de faire confiance en les médecins, simplement parce qu'elle avait eu des expériences difficiles dans le passé. Décidément, son mariage avait laissé des traces dans la tête d'Alaska.
Et puis, il y avait une grosse différence entre avouer à une patiente que le docteur Sloan était le meilleur dans son domaine alors qu'il avait le dos tourné, et avouer au docteur Sloan lui-même qu'elle pourrait lui confier sa vie.
Et non, cela n'arriverait jamais!

Vous savez que c'était uniquement pour rassurer la patiente allons.

Il avait très bien entendu ce qu'elle avait dit, et il avait aussi très bien interprété ce qu'elle avait dit. Cependant, la jeune blondinette ne voulait pas qu'il s'imagine qu'elle le prenait pour le meilleur. Surtout que sa préférence allait à un autre chirurgien de cet hôpital, qui avait beaucoup fait pour les malades d'une maladie qu'elle trouvait horrible.

Si j'avais le choix, ça serait le docteur Shepherd. Mais bon, vous vous débrouillez pas mal dans votre domaine.

C'était trop facile de taquiner Sloan. Il avait été tellement détestable avec les infirmières pendant longtemps, avant de se mettre en couple avec la jeune Grey, que les infirmières pouvait se venger maintenant. Pendant des années, même avant qu'elle n'arrive, le docteur Sloan avait pris chaque infirmière comme un coup d'un soir sur jambes, et un grand nombre d'entre elles s'étaient laissées faire.
Alaska trouvait cela relativement pathétique de la part de ses collègues, qui ne semblaient éprouver aucun regret à l'idée d'avoir coucher avec un titulaire.
La jeune femme pensait qu'une infirmière n'avait pas besoin de coucher avec un médecin pour acquérir un statut au sein d'un hôpital. Au contraire, elle ne faisait que se rabaisser encore et encore.

Le regard de Sloan sur elle lui mettait presque la pression. Alaska ne se sentait jamais nerveuse, mais il fallait dire que se trouver à côté de quelqu'un qui était beaucoup plus grand et impressionnant que vous avait de quoi mettre la pression...

Bon ok, je n'hésiterais probablement pas à vous réclamer comme titulaire. Mais si vous le répétez autour de vous, je nierai. Et vu que je suis incroyablement mignonne, on me fera confiance. Vous vous faites peur.


La jeune femme au prénom d'état eut un petit sourire vers son titulaire d'un jour et lui tira presque la langue, tellement elle se sentait maitresse de la situation. L'air sur son visage, c'était presque "haha, je t'ai eu!"
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité



A big big wolf and a nice nice lamb [Sloan] Empty
MessageSujet: Re: A big big wolf and a nice nice lamb [Sloan]   A big big wolf and a nice nice lamb [Sloan] Icon_minitimeLun 27 Fév - 5:41



# Si j'avais le choix, ça serait le docteur Shepherd.

Alaska savait de toute évidence comment s'y prendre pour taquiner Mark... Il la dévisagea du regard. Tout le monde préfère Derek, de toutes manières. Derek et ses cheveux, Derek le dieu de la neuro. A comparer à lui, Mark Sloan, l'orgueilleux, le coureur de jupons. Il n'y avait pas photos. Mais tout le monde ne pensait pas ça, si? Alaska était une infirmière, son opinion était donc biaisée par les dires des autres infirmières... du moins celles qui avaient couché avec lui et qui maintenant le détestaient, et celles qui n'en avaient pas encore eu l'occasion car son chemin avait croisé celui de la Petite Grey et qu'elles le détestaient pour ne pas avoir couché avec elles. Alaska était un agneau perdu dans le troupeau. Elle faisait parti d'aucun de ces deux groupes, du moins il lui semblait.

# Mais bon, vous vous débrouillez pas mal dans votre domaine.
« Oh un autre compliment. Arrêtez je vais devoir vous dire merci après... »
#Bon ok, je n'hésiterais probablement pas à vous réclamer comme titulaire. Mais si vous le répétez autour de vous, je nierai. Et vu que je suis incroyablement mignonne, on me fera confiance. Vous vous faites peur.

Mark la regarda, elle avait l'air satisfaite de sa réplique. Elle pouvait l'être! Mark n'avait certainement aucune chance face à ce petit agneau "incroyablement mignon", s'il répétait ce qu'elle venait de dire à Lexie, la jeune femme lui rirait au nez, donnant raison à Alaska. De même avec les autres personnes les connaissant tous les deux.

« Comment ça je fais peur? Je ne fais pas peur. Je suis beau et doué, j'impressionne dans le bon sens du terme. » La conviction mourrait dans sa gorge. Elle n'avait pas tord d'un côté mais il devait s'imposer dans la situation. Il reprit un peu d'assurance redressant ses épaules et regarda sa montre.

« Bien. J'adore discuter avec vous Mademoiselle Holloway, cependant, je dois aller sauver une vie, même deux. Donc occupez vous correctement de ma patiente jusqu'à mon retour pour son opération. Et puis... Oh la. Je suis en retard. Vous voyez ce que c'est... d'être occupé par vos beaux yeux. Je suis certain que si je répète ça, tout le monde me croira... » Et hop! Et de une.

Il s'éloigna un peu, laissant l'infirmière, puis s'arrêta. Allait-il être encore un peu plus cruel et ne pas lui confirmer qu'elle était admise dans sa salle d'opération? Une partie de lui avait bien envie de ne pas lui dire et de la faire cogiter jusqu'à cette après-midi... mais une autre avait envie de lui prouver qu'il pouvait être gentil et pas si impressionnant que ça. Il se retourna, et interpella l'infirmière.

« Soyez prête pour l'intervention, Mademoiselle Holloway. »



[HJ] On peut soit s'arrêter là, soit continuer dans la salle d'op, t'en penses quoi?
Revenir en haut Aller en bas

Derek C. Shepherd

Derek C. Shepherd

◭ bipés : 371
◭ avatar : Patrick Dempsey


A big big wolf and a nice nice lamb [Sloan] Empty
MessageSujet: Re: A big big wolf and a nice nice lamb [Sloan]   A big big wolf and a nice nice lamb [Sloan] Icon_minitimeLun 27 Fév - 18:56



Il allait devoir lui dire merci. Non mais, quelle arrogance! Il était vrai que le médecin titulaire n'était pas du tout du genre à dire "merci", même quand cela s'avérait nécessaire. Pauvre homme, il allait incroyablement souffrir s'il se sentait obligé de prononcer cet horrible mot. Et il gardait cet air sur son visage, cet air qui avait la fâcheuse tendance d'énerver quiconque fréquentait régulièrement le docteur Sloan. Cet air de défi, cet air de "je suis plus doué et plus intelligent que toi et il n'y a rien que tu puisses faire pour me rabaisser. Et en plus je suis le plus beau des médecins de l'hôpital.". Quel insupportable visage il pouvait avoir!
Mais Alaska le connaissait un peu et savait que l'argument "docteur Derek Shepherd et ses cheveux parfaits" ferait son petit effet. Elle trouvait ça drôle, cette rivalité qui existait de toute évidence entre les deux chirurgiens. Cependant, ils étaient tous les deux très amis et ça faisait plaisir de voir que Sloan pouvait avoir des amis...

Oh non, surtout pas de merci. Vous allez vous faire mal, je ne voudrais pas avoir à vous soigner.

Comme si Sloan allait se laisser toucher par une infirmière... Oula Alie, tu devrais faire attention à ce que tu penses. Dire ça de Mark Sloan, ça pouvait rapidement porter à confusion. La jeune femme secoua d'ailleurs la tête, comme si elle essayait de faire sortir ces idées dégoutantes de sa tête. Mais bon, c'était un fait: la blondinette imaginait difficilement que le titulaire accepterait de se laisser soigner par une infirmière beaucoup moins qualifiée que lui. Même s'il semblait savoir qu'elle faisait bien son travail.

Le médecin sembla presque choqué quand elle lui avoua qu'il faisait peur, qu'il était impressionnant. Il tenta de se défendre au mieux, mais il fallait bien avouer que ses explications étaient peu convaincantes. Elles n'étaient même pas convaincantes du tout. Il semblait perdre la figure, petit à petit. Mais c'était assez drôle à voir pour la jeune femme. Pour une fois qu'il était dominé par une femme... Quoique, il faudrait qu'elle demande à Lexie qui est le dominateur dans leur couple, bien qu'elle en avait une vague idée...

Bien sûr... Si vous voulez vous en convaincre docteur...

Alors qu'il s'apprêtait à fuir suite à une défaite cuisante contre une adversaire plus petite et plus mignonne, le docteur Sloan réussit tout de même à placer une dernière pique déguisée en compliment. Décidément, le docteur Sloan semblait très en forme aujourd'hui.
Prête à retourner vaquer à ses occupations, la jeune femme marqua un arrêt quand le docteur Sloan lui dit de se tenir prête pour l'intervention. La blondinette sourit légèrement et répondit simplement, en haussant la voix pour qu'il l'entende:

Très bien docteur Sloan.

Et l'infirmière retourna aux urgences, où il semblait que l'on avait besoin d'elle. Elle avait un peu de temps devant elle avant de devoir préparer leur patiente. La jeune femme passa donc plus de trois heures à s'occuper de patients sans importance, et à assister le docteur Hunt sur un cas de traumatologie.
Lorsque les douze coups de midi retentirent, la jeune femme remonta à l'étage de la chirurgie plastique et accompagna la jeune femme vers la salle d'attente, afin de la préparer pour l'intervention. Elles entrèrent ensemble dans le bloc, alors que la jeune infirmière avait enfilé sa tenue de bloc.
La jeune fille demanda à parler à Alaska, raison pour laquelle la blondinette s'approcha rapidement d'elle.

Je vous écoute.

La jeune patiente lui prit la main et lui demanda, une véritable angoisse dans la voix:

J'ai peur. Vous croyez que le docteur Sloan pourrait à nouveau m'expliquer les étapes, juste une fois?

Les larmes montant aux yeux, la jeune femme serrait d'autant plus la main de son infirmière.

Je veux juste que ça se passe bien.

Alaska comprenait parfaitement les craintes de la jeune femme. Elles étaient légitimes. Mais elle savait aussi que le docteur Sloan ferait un véritable miracle sur le visage de la jeune femme. La jeune infirmière passa une main sur le front de la patiente, pour la calmer, et lui répondit simplement:

Tout se passera très bien. Ne t'inquiètes pas.

Alors qu'elle essayait de la rassurer, le docteur Sloan fit son entrée en piste. Un rapide coup d'oeil vers l'horloge du bloc fit comprendre à l'infirmière que l'heure de l'intervention était enfin arrivée. La jeune patiente serait probablement ravie d'ici quelques heures de retrouver un visage plus ou moins normal. Bien sûr, le traitement serait long et ses soins post-opératoires allaient probablement être douloureux, mais si elle se battait, elle en ressortirait plus forte que jamais. Et Alaska espérait pouvoir être encore là pour suivre tout le processus.
Doucement, elle lâcha la main de la patiente, la posa une dernière fois sur son épaule pour lui faire comprendre qu'elle restait juste auprès d'elle, et elle se plaça derrière la table, à l'emplacement typique de l'infirmière. Près du patient, mais derrière le chirurgien, qui devait être la star du bloc.
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité



A big big wolf and a nice nice lamb [Sloan] Empty
MessageSujet: Re: A big big wolf and a nice nice lamb [Sloan]   A big big wolf and a nice nice lamb [Sloan] Icon_minitimeJeu 8 Mar - 5:59



Après avoir quitté la patiente et l'infirmière Holloway, Mark s'était rendu au bloc. Il avait une intervention bénigne sur un patiente atteint d'une tumeur à la gorge. Bien qu'il est prit son temps, l'opération ne dura qu'une heure. Il rejoignit Derek pour un café entre meilleurs amis pour discuter de leurs dernières prouesses chirurgicales et bien entendu de leur "femme" respective. Le café termina et la montre de Mark lui indiquant qu'il était l'heure pour sa seconde intervention, abandonna Derek et rejoignit le bloc pour la seconde fois ce matin. Un homme brûlé à un degré important qui avait attendu quelques jours pour enfin avoir une greffe au niveau de la main.

En sortant du bloc cette fois-ci, il tenta de retrouver Lexie pour pouvoir déjeuner mais celle-ci s'en allait en chirurgie avec Derek. Tanpis, cependant un peu déçu, il alla à la cafétéria mangeant quelque chose de rapide avant sa prochaine et dernière intervention de la journée. Celle-ci lui prendrait une grosse partie de l'après midi. Il n'avais inscrit aucun résident, ils seraient probablement tous dans la galerie à observer. Mark passa par l'étape de stérilisation et entra dans le bloc au moment où l'infirmière Holloway tentait de rassurer la patiente avec quelques mots:

# Tout ce passera bien. Ne t'inquiètes pas.

La patiente n'était encore pas endormie... Mark leva les yeux au ciel. Mais qu'attend-elle? On perd du temps. En général, on endort la patiente avant que le chirurgien arrive pour pouvoir commencer immédiatement et ne pas perdre de temps.

« Mademoiselle Holloway, pourriez-vous endormir la patiente, s'il vous plait. » Le s'il vous plait était juste là pour faire joli et ne pas mettre une mauvaise ambiance dans la salle d'opération. Il n'aurait pu l'expliquer mais il se sentait soudainement agacé. Nervosité peut-être, cette jeune fille comptait sur lui et c'était toujours au dernier moment que la peur d'échouer se faisait ressentir.

« Début de l'opération 13h. Reconstruction faciale sur sujet féminin de 17 ans. » Le speech habituel pour tenir une trace des interventions, sécurité pour les médecins, l'hôpital et enfin les patients. Mark regarda autour de lui s'assurant que tout le matériel dont il avait besoin était à portée de main. Il allait devoir prendre de la chair au niveau des cuisses de la patiente pour ensuite l'intégrer sur les parties du visage où l'épiderme avait été détruit. Il y avait aussi plusieurs cicatrices à remodeler pour qu'elles ne se voient plus dans quelques mois, voire années. La rééducation du visage était lente, plus lente que toutes les autres, il fallait de la volonté mais quand la jeune fille se regarderait à nouveau dans un miroir, elle retrouvera rapidement le courage d'avancer.

L'infirmière Holloway s'était décalée prenant la place que les infirmières prenaient habituellement.

« J'ai une question pour vous, Holloway. » Dit-il tout en menant le scalpel avec précision. Son regard ne se détachait pas de sa tâche. « Pourquoi vous mettez-vous aussi loin? Pas que ça me dérange hein... mais quand j'étais au bloc... à mes débuts en tant qu'interne, j'essayais pas tous les moyens de voir quelque chose. Les infirmières étaient toujours devant moi d'ailleurs... beaucoup plus près du chirurgien qu'elles ne le sont maintenant. Qu'est-ce qui a changé? »



[Hors-Jeu] Désolée c'est court... Mais je sais que tu pardonneras mon cerveau trop souffrant aujourd'hui... :5:
Revenir en haut Aller en bas

Derek C. Shepherd

Derek C. Shepherd

◭ bipés : 371
◭ avatar : Patrick Dempsey


A big big wolf and a nice nice lamb [Sloan] Empty
MessageSujet: Re: A big big wolf and a nice nice lamb [Sloan]   A big big wolf and a nice nice lamb [Sloan] Icon_minitimeSam 10 Mar - 10:21



Alaska savait pertinemment que le chirurgien plastique ne serait pas très heureux de savoir que leur jeune patiente n'était toujours pas endormie, mais si elle tenait vraiment à ce qu'on lui explique une dernière fois les étapes, Alaska préférait qu'on le fasse. Lorsque le résident en charge de l'intervention arriva, la jeune infirmière lui demanda d'expliquer à la patiente comment ils allaient procéder, mais le simple fait d'entendre quelqu'un lui parler et tenter de la rassurer semblait l'apaiser.
En fait, elle se fichait pas mal de savoir quelles seraient les étapes de l'intervention. Tout ce qu'elle voulait, c'était être sûre que l'on s'occuperait bien d'elle, et qu'elle ne serait pas un simple numéro dans la journée chargée de chirurgiens blasés par le métier. Il y avait beaucoup de choses que la blondinette pouvait reprocher à tous ces chirurgiens qui travaillaient ici, mais elle ne leur reprocherait jamais de considérer les patients comme des numéros sur une liste.
Mark Sloan avait des défauts, comme tout un chacun, même s'il avait tendance à se trouver au-dessus de la moyenne. Cependant, il était un véritable Dieu dans sa discipline, même si ça rendait malade de se l'avouer.
Il était extrêmement doué, et il faisait toujours tout son possible pour apporter les meilleurs soins et les meilleurs traitements à ses patients.
Et aujourd'hui encore, cela serait probablement le cas.

Lorsque la jeune femme entendit la voix tirée des cavernes préhistoriques du docteur Sloan, elle su qu'il était temps pour elle d'endormir la jeune fille.
Avec un sourire, sans se soucier de la remarque un peu trop polie du chirurgien plastique, elle prit la main de la jeune fille et lui dit, doucement:

Je vais t'endormir maintenant. Compte de 10 à 0. Tu ne sentiras bientôt plus rien.

Alors que la jeune fille commençait à compter, Alaska remarqua rapidement les effets du produit qui s'insinuait lentement dans ses veines, pour l'endormir doucement.
Avec un léger sourire, caché derrière son masque, la jeune femme observa les constantes et se rendit compte que la jeune fille dormait maintenant paisiblement. Le chirurgien pouvait donc commencer son travail.
Il annonça l'intitulé du cas, chose qu'Alaska détestait parce que c'était à ce moment-là que l'on remarquait que pour l'hôpital, les patients n'étaient vraiment que des "cas", des numéros qui défilent les uns après les autres dans un bloc opératoire. C'était dommage de les considérer ainsi. On pourrait au moins citer le nom de la patiente, donner des renseignements plus personnels que le simple "sujet féminin". Ridicule... Enfin bon, c'était comme ça, c'était le règlement de l'hôpital, et elle devait s'y faire.

Alors qu'elle prenait sa place habituelle et donnait au docteur Sloan les instruments dont il avait besoin, il annonça qu'il avait une question à lui poser.
Surprise, la jeune infirmière haussa les sourcils. Mais il ne lui laissa guère le temps de répondre à sa question puisqu'il continua son discours.
Il se demandait ce qui avait changé au cours des dernières années au bloc. Alors qu'il était interne, les infirmières prenaient beaucoup plus de place devant les autres médecins qu'aujourd'hui.
Pourquoi se mettait-elle donc aussi loin?
Son sourire était toujours caché derrière son masque, mais il était tellement large que l'on pouvait nettement le deviner.

Oh c'est très simple docteur. Ce qui a changé, c'est l'égo des chirurgiens. Il prend tellement de place que nous sommes obligées de reculer.

Alaska aperçut vaguement le regard de Sloan se relever dans sa direction. Juste l'espace d'une seconde. Quoi? Il posait des questions auxquelles elle n'avait aucune réponse, alors elle préférait en jouer. Et puis, il était bien l'un des seuls médecins de cet hôpital à pouvoir prendre ça sur le ton de la plaisanterie. Même si, en temps que personne, elle ne l'appréciait pas outre mesure, en tant que chirurgien, elle donnerait n'importe quoi pour être dans son bloc.
Au moins, on s'amusait un peu là-dedans.

Plus sérieusement, on nous apprend à l'école à laisser la place aux médecins, c'est tout. Et puis, je suis infirmière, pas médecin. Je n'ai pas à ... obstruer le passage de personnes plus importantes que moi.

Après tout, on lui avait assez répété au cours de sa jeune carrière que les infirmières n'étaient là que pour donner les instruments, pas plus, pas moins.
Elle n'était qu'un objet, elle pourrait être un robot, ça serait encore la même chose. Et on s'y faisait, avec le temps.
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité



A big big wolf and a nice nice lamb [Sloan] Empty
MessageSujet: Re: A big big wolf and a nice nice lamb [Sloan]   A big big wolf and a nice nice lamb [Sloan] Icon_minitimeSam 10 Mar - 16:05




# Oh c'est très simple docteur. Ce qui a changé, c'est l'égo des chirurgiens. Il prend tellement de place que nous sommes obligées de reculer.

Ses yeux se relevèrent et se tournèrent rapidement, seulement quelques secondes, vers l'infirmière. Mark manqua de rire. Il devait garder son calme et son sérieux, sinon il effrayerait toutes les personnes présentes et qui l'observaient dans la galerie. Mais une chose était sure, il appréciait grandement le répondant d'Alaska Holloway. Il avait définitivement trouvé une adversaire de taille. Il était sur le point de lui répondre mais elle l'interrompit.

# Plus sérieusement, on nous apprend à l'école à laisser la place aux médecins, c'est tout. Et puis, je suis infirmière, pas médecin. Je n'ai pas à ... obstruer le passage de personnes plus importantes que moi.

Ce qu'elle venait de dire avait du sens, pourtant, un médecin avait besoin d'une infirmière... Ils avaient besoin d'elles dans leur geste, dans la relation avec les patients. Elles n'avaient que des choses rituelles à faire, obéir aux ordres et pourtant... elles étaient nécessaires. Mark s'en était rendu compte quand les infirmières avaient refusé de travailler avec lui... à l'époque où... oui, l'époque où. Bien que trop fier, Mark ne dira jamais à une infirmière qu'elle est indispensable. Mais aujourd'hui... il avait plutôt envie de donner sa chance à Alaska. Si Lexie était amie avec elle, c'est que ca devait être une bonne personne, puis elle avait l'air de faire du bon travail, pas comme certaines...

« Eh bien aujourd'hui on va retourner aux bonnes vieilles méthodes, Mademoiselle Holloway. Mettez-vous donc au même niveau que les médecins, c'est autant ma patiente que la votre et nous allons lui redonner un visage. Vous ne voudriez qu'en même pas rester au second plan lors de cette fabuleuse occasion, n'est-ce pas? »

Cet élan de gentillesse pourrait le trahir, mais bon, il se rattraperait plus tard pour le moment, sa patiente était plus importante que son égo et que la torture taquine qu'il aimait affliger aux infirmières et aux internes. Quand Mark eut terminer de prendre les morceaux de peau aux cuisses de la jeune fille et qu'il les ait mis dans un bac de solution liquide qu'Alaska lui tendait, il demanda à l'autre infirmière de penser les jambes pendant qu'il se déplaçait pour s'occuper du visage.

« Je vais prendre mon temps, je veux que ce soit parfait. J'espère que vous avez le temps Mademoiselle Holloway... Alors... vous avez un cher et tendre Holloway? »

Il vous avait bien dit que sa gentillesse serait de courte durée... En fait, Mark aimait juste parler et parler d'autre chose que de médecine pendant qu'il opérait. Certains chirurgiens aimaient opérer en musique, d'autres dans le silence, Mark aimait juste parler et alors pourquoi pas exercer son activité préférée, taquiner les autres avec des questions privées et parfois embarrassantes...




Revenir en haut Aller en bas

Derek C. Shepherd

Derek C. Shepherd

◭ bipés : 371
◭ avatar : Patrick Dempsey


A big big wolf and a nice nice lamb [Sloan] Empty
MessageSujet: Re: A big big wolf and a nice nice lamb [Sloan]   A big big wolf and a nice nice lamb [Sloan] Icon_minitimeDim 11 Mar - 13:59



Sloan annonça, sur un ton lui rappelant vaguement un ton de défi, du genre "on va voir de quoi vous êtes capable", qu'elle allait s'avancer pour pouvoir assister aux premiers rangs à cette intervention. La jeune femme n'avait jamais eu l'opportunité depuis qu'elle travaillait ici d'assister d'aussi près à une intervention. Elle devait bien s'avouer qu'elle appréciait beaucoup l'occasion qui lui était offerte. D'ailleurs, elle devait également admettre qu'elle était surprise que cette opportunité lui vienne de la part du chirurgien qui était réputé pour être le moins attentif aux qualités des infirmières. Décidément, Alaska finissait presque par comprendre ce que Lexie pouvait bien trouver à ce grand dadet: au moins avec lui, la vie devait être pleine de surprises. Alaska devait bien avouer que c'était une qualité qui avait cruellement fait défaut à son ex-mari. En effet, Colton était loin de lui offrir une vie surprenante. Au contraire, avec lui c'était plutôt la petite routine qui s'était installée. Ils n'avaient été mariés que sept ans, et pourtant elle avait eu l'impression de vivre une vie ennuyeuse, alors qu'elle était jeune.
Mais bon, elle n'en voulait pas à Colton parce qu'au fond, elle l'avait bien cherché. Et elle avait été heureuse, le temps que ça avait duré.

Alors que la jeune infirmière s'approchait pour observer de plus près cette fantastique intervention, elle jeta un oeil vers le docteur Sloan. Le médecin essayait-il de se faire bien voir ou était-ce une tentative désespérée d'essayer d'être un peu plus gentil envers les infirmières? Quoi qu'il en était, Alaska pouvait satisfaire sa curiosité et surtout, sa passion pour la médecine en observant le processus complexe que requérait cette opération.
La jeune femme avait toujours été particulièrement intéressée par tout ce qui concernait la médecine, et elle avait d'ailleurs des connaissances dans de nombreux domaines. La plupart des infirmières se contentaient de nettoyer les vieux patients, de tenir la main des plus jeunes ou encore de surveiller des constantes. Chose que n'importe qui pouvait faire au fond.
Alaska avait toujours voulu plus. C'est d'ailleurs pour cette raison qu'elle avait suivi une formation pour devenir une infirmière de bloc, et qu'elle faisait toujours en sorte d'être la meilleure dans son travail, quitte à devoir faire des heures supplémentaires. Si elle montrait assez de volonté, de courage et de travail, les meilleurs chirurgiens la voudraient sur leurs cas, et elle pourrait donc assister à des interventions aussi incroyables que celle d'aujourd'hui.

Vous avez raison. Merci.

Placée juste devant le corps étendu de la jeune femme, Alaska ne pouvait pas être plus ravie. Elle assistait aux premiers rangs à une intervention très intéressante, peut-être même historique, pratiquée par l'un des chirurgiens plastiques les plus doués du monde entier. Que pouvait-elle espérer de plus?
Mais Alaska se doutait déjà que ce soudain élan de gentillesse aurait un prix, peut-être pas si élevé que ça, qu'elle devrait payer au cours de cette intervention.
Attendant le premier coup qui ne tarderait pas à arriver, la jeune femme observait chaque geste effectué par le chirurgien. La précision et la délicatesse avec lesquelles il opérait étaient tout simplement incroyables.
La blondinette se demanda d'ailleurs pourquoi cette délicatesse ne se reflétait pas dans la vie en-dehors des blocs du chirurgien. D'ailleurs, cette pensée ne fit que se renforcer quand elle entendit la questions posée par Sloan.
Décidément, il pouvait faire un bond dans votre estime et redescendre à une vitesse fulgurante...

Bien sûr que j'ai le temps.

L'infirmière était tout simplement fascinée par ce qui était en train de se produire sous ses yeux. L'intervention était tellement précise, tellement délicate et pourtant, la main de Sloan ne tremblait pas. On pouvait presque avoir l'impression qu'il avait répété chaque mouvement pour éviter toute crainte, tout tremblement. Il était sûr de lui et pourtant, il discutait avec elle d'un sujet qui n'avait rien à voir là-dedans, comme si ça l'aidait.
Mais bon, il aurait pu laisser sa vie privée en-dehors du bloc. Alaska ne connaissait pas vraiment les gens avec qui elle travaillait, et aucun n'était au courant de quoi que ce soit qui ait un rapport avec son mariage, sa vie privée en général. Elle portait toujours son alliance, mais autour d'une chaine, dans son cou. Elle ne souhaitait pas qu'on la voit.
La jeune femme leva les yeux au ciel en entendant la question.

Je suis divorcée. Depuis un an. Et je n'ai personne dans ma vie depuis mon ex-mari.

Le fait d'avoir pris la décision de divorcer avait été quelque chose de difficile à assumer pour elle, parce qu'elle avait vécu dans un modèle parental idyllique. Ses parents s'entendaient toujours très bien, même s'ils avaient des frictions de temps en temps.
Mais Alaska avait souffert de cette situation. Et c'est pour ça qu'elle le cachait la plupart du temps. Mais aujourd'hui, elle arrivait enfin à l'assumer.

Pourquoi ce soudain intérêt pour ma vie privée docteur?

Sloan avait un caractère qui n'appartenait qu'à lui, et il avait l'habitude des infirmières qui lui baisaient presque les pieds. Avec elle, il avait trouvé un adversaire à sa taille...
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité



A big big wolf and a nice nice lamb [Sloan] Empty
MessageSujet: Re: A big big wolf and a nice nice lamb [Sloan]   A big big wolf and a nice nice lamb [Sloan] Icon_minitimeVen 16 Mar - 10:17



Alors comme ça l’infirmière Holloway était divorcée … Il n’aurait jamais pensé. Elle semblait jeune, il aurait parié sur un petit ami, genre militaire ou avocat ; pas médecin, vu la relation que les médecins et les infirmières étaient plutôt susceptibles d’entretenir. Serait-ce un amour de lycée qui aurait conduit les deux tourtereaux à convoler pour réaliser quelques temps plus tard qu'un monde entier s'offrait à eux et qu'ils avaient oublié de l'explorer? Ou serait-ce plus compliqué que ça? Rentrer dans les détails ne l'intéressait pas. Il savait que Lexie et Alaska étaient amies et que si il cuisinait un peu sa chère et tendre, elle finirait par lui raconter la vie d'Alaska Holloway. Il savait être convaincant...

# Pourquoi ce soudain intérêt pour ma vie privée docteur?

Curiosité? Un petit peu beaucoup certes, mais maintenant qu'il avait trouvé une infirmière à sa taille, prête à lui répondre sans détour et à ne lui faire aucun cadeau quant à ses piques et répliques.

« Il faut croire que depuis que je suis avec le docteur Grey, je m'intéresse un peu plus aux gens autour de moi... puis vous êtes amies, non? En tant que petit ami, je me dois de m'intéresser à la vie de ma moitié. »

C'était mi-vrai, mi-faux. Lexie avait certains "amis" que Mark n'appréciait vraiment pas et pour lesquels ils n'avaient aucun intérêt comme le docteur Ayden Colombus. Alaska était certainement différente, d'apparence, Mark pouvait voir qu'elle ne ferait pas de mal à une mouche! Ceci dit, son excuse n'était pas totalement fausse. Depuis que sa relation avait Lexie était devenue sérieuse et qu'il avait envie de construire beaucoup plus avec elle qu'une simple relation petite-amie/petit-ami, il tentait de connaître la vie de la jeune femme et de s'intéresser un peu plus aux personnes qui la composait. Il avait rencontré Tatcher, le père... c'était quand même un grand pas en avant pour lui qui avait pris soin pendant des années de rencontrer les parents... il avait rencontré Molly aussi, la petite soeur, d'après Lexie une énorme étape qu'il avait surmonté avec brillo... Parfois, il se sentait certes décalé, par leur différence d'âge, mais il savait qu'en faisant des efforts tout irait pour le mieux.

« Je vais vous avouer quelque chose, Holloway. Je ne suis pas aussi salaud que vos collègues pourraient le dire... Je sais être gentil. »





HJ [Désolée Alie Chérie... c'est un peu court... mais je voulais pas tarder à te répondre encore plus...]
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé



A big big wolf and a nice nice lamb [Sloan] Empty
MessageSujet: Re: A big big wolf and a nice nice lamb [Sloan]   A big big wolf and a nice nice lamb [Sloan] Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

A big big wolf and a nice nice lamb [Sloan]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Breathe RPG :: 
Back in the wild
 :: 
Thanks for the memories
-