AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
-42%
Le deal à ne pas rater :
Montre Ice-Watch pour Femme – ICE glam Black Rose Gold
52 € 89 €
Voir le deal

Partagez | 
 

 L'essentiel [PV: Alex Roberts]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Amélia B. Clark

Amélia B. Clark

◭ bipés : 121
◭ avatar : Karen Sheila Gillan
◭ copyright : wild heart.


L'essentiel [PV: Alex Roberts] Empty
MessageSujet: L'essentiel [PV: Alex Roberts]   L'essentiel [PV: Alex Roberts] Icon_minitimeLun 6 Fév - 15:55

L'essentiel [PV: Alex Roberts] Tumblr_lw3mzgDVVN1qjeu2to2_250 L'essentiel [PV: Alex Roberts] Tumblr_lw3mzgDVVN1qjeu2to4_250

« L'essentiel, c'est d'être aimé … »
Le tarmac de l’aéroport militaire de Seattle était toujours bondé lors des départs d’avions militaires. C’était quelque chose qui avait toujours marqué Edena à travers les nombreux départs qu’elle avait vu. Depuis sa naissance, vingt-cinq ans plutôt, elle s'était retrouvée à cet endroit près de vingt fois. Chaque fois, elle était surprise par la grande quantité de personne et de bruit qui s’installait dans l’aéroport. Il y avait ses hommes et ses femmes tous en beaux costumes de militaires avec leur beau grand sac à dos. Il y avait aussi ses épouses, ses maris et ses enfants. C’était un moment traditionnellement chargé d’émotion. Depuis que son copain s’était engagé, elle comprenait mieux sa mère. Mieux qu’elle ne l’ait jamais comprise. Enfant, quand on voyait son père partir, elle avait l’impression qu’il était invincible… Il était impossible qu’il ne revienne pas! Mais quand elle avait vu son copain partir, elle avait eu le cœur broyé. Il pouvait mourir au front. C’était une idée qui était terrorisante. C’était pour cette raison qu’elle avait les yeux en larmes.

Une voix distante venait d’annoncer qu’il restait quinze minutes avant l’embarquement. Edena avait serré déjà Preston dans ses bras. Elle avait fait un baiser sur la joue à son père. Elle regardait Alexander avec des yeux qui se remplissaient de larmes sans qu’elle ne puisse vraiment les contrôler. La jeune résidente se blottit rapidement dans ses bras. Elle alla chercher un petit baiser sur les lèvres chaudes d’Alexander. Elle releva doucement la tête. Le moment de la séparation arrivait et elle avait peur. Peur de tout peur de rien. D’une petite voix douce, la jeune demoiselle murmura.
Edena P. Miller – Jure moi que tu ne mourras pas au front! Je ne te le pardonnerais jamais. Je t’aime…
La même phrase qu’elle avait dit à chacun des sept déploiements. La jeune demoiselle l’avait embrassé avec douceur et avec passion jusqu’au moment où la cloche avait sonné marquant la fin.
Infirmière – Docteur Miller? Vous allez bien?
Sans qu’elle ne l’ait réalisé, Edena était partie dans la lune encore une fois. Depuis qu’Edena savait qu’elle était enceinte de plus de deux mois, près de trois, à peine une semaine, elle avait cette tendance à avoir l’attention d’une petite souris. Pendant près de trois mois, elle avait eu des nausées… mais elle n’avait jamais osé penser qu’elle était enceinte. Maintenant qu’elle le savait, elle avait l’impression qu’elle voyait cette rondeur et que tout s’en lignait un peu mieux. Mais elle ne l’avait pas dit à Alexander… Pas encore. Parce qu’elle n’avait pas les mots pour expliquer. On n’annonce pas dans une lettre que l’on est enceinte. Edena soupira longuement et hocha la tête comme seule réponse à l’infirmière. Appuyée sur la station des infirmières, elle feuilleta le dossier de la patiente qu’elle avait surveillée pendant sa garde. La jeune doctoresse poussa une longue mèche de cheveux contre son oreille. Il lui fallait toute sa concentration pour écrire ce qui était nécessaire. Les médicaments qui étaient donnés pour empêcher le travail de commencer étaient notés d’une écriture lisible. Edena soupira longuement. Elle était épuisée et n’avait qu’une seule idée… Aller se réfugier dans son lit ou dans une des chambres de gardes. C’était probablement à cause de sa maternité. La jeune femme ferma les yeux et quand elle les ouvrit un parfum commun lui envahissait les narines.


Dernière édition par Edena P. Miller le Dim 26 Fév - 15:10, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité



L'essentiel [PV: Alex Roberts] Empty
MessageSujet: Re: L'essentiel [PV: Alex Roberts]   L'essentiel [PV: Alex Roberts] Icon_minitimeLun 6 Fév - 19:44

Edena P. Miller a écrit:
L'essentiel [PV: Alex Roberts] 553837343

« L'essentiel, c'est d'être aimé … »
Un souffle chaud se fit sentir sur mon visage. Un souffle qui me fis sourire. dans mon rêve ,je me trouvais à côté de la jeune femme que j'aime et je lui expliquais au combien elle m'a manqué pendant plus de deux mois. J'avais cet impression que ce souffle chaud venait de sa respiration mais je fus vite réveillé en sentant un gros poids se foutre sur moi. Râlant je me frotta le visage de mes deux mains avant d'apercevoir le chien de garde allongé tranquillement sur le lit. Gros comme il est ,il m'en coupe la respiration que je ne pu faire autrement que de le mettre en bas du lit. Déjà que le lit est petit mais si je dois le partager avec le chien il me paraîtra encore plus petit. Lorsque je repoussa le chien ,j'entendis des rires qui provenait de mes coéquipiers et amis . Je les regarda alors en grimaçant avant de les entendre me dire:

Tom Feeling: - Alors la belle au bois dormant ,on se lève??

Jimmy Jane : - Je te l'avais dit que de lui envoyer Jym sur lui serait une bonne idée pour le faire lever!

Bande de crétins! Je suis si crevé que je ne pris même pas attention au meuble se trouvant à côté de moi et entra dedans les orteils en premier. Je me mis à hurler sous la douleurs avant de dévisager les deux nigaud qui m'ont fait lever pour rien. Si je ne m'étais pas retenu ,je les aurais bien étranglé. Je ne sais pas si c'est par ce qu'il m'a vu de mauvaise humeur mais j'entendis Tom enchaîner directement en disant:

Tom Feeling : Allez ,souris mon pote ,aujourd'hui on rentre chez nous!!

- On rentre chez nous ?? Sérieusement??

Un hochement de tête pour me confirmer que j'avais bien entendu ce qu'il venait de me dire. Ma tête de mal levé se transforma assez vite en un grand sourire. Je vais enfin pouvoir la revoir après plus de deux mois sans nouvelle. C'est à croire que pour une fois le bon dieu a entendu ma prière faite la veille. Mes amis s'empressèrent de faire leurs sac et je mis pas longtemps à faire de même. Une heure à nous préparer et enfin le grand départs.

Après quelques heures de vols ,l'avion se posa enfin sur le tarmac de Seattle. Laissant descendre les autres en premiers ,je sortis calmement avant de saluer mes amis et de leurs souhaiter bonne vacances jusqu'à la prochaine mission. Je récupéra alors mon sac ,regardant un peu les alentours avant de quitter l'aéroport et de d'appeler un taxi.. En uniforme ,je ne tarda pas à trouver un taxi qui veuille bien de moi. Je lui demanda alors de me déposer au Seattle Grace me doutant que la jeune femme devait être en plein travail. Certains militaire auraient préférer allez voir leurs parents mais pas moi..Bien sure mes parents me manquent aussi mais la jeune femme me manquait encore bien plus. Vingt minutes plus tard ,le taxi me déposa devant le SGH . Je paya la course et récupéra mon sac je passa à mon dos avant d'entrer dans l'hôpital. En voyant le nombre de personne qui se trouvaient de l'hôpital je me demandais bien comment j'allais faire pour retrouver ma femme. Je savais qu'elle travaillait en gynécologie mais peut être à t'elle changé de service depuis. Je pris le premier ascenseur qui venait et appuya sur le bouton du service gynécologie - maternité me disant que quelqu'un me renseignerait bien sur place.

L'ascenseur se stoppa quelques second plus tard au bonne étage. Je sortis alors avec mon sac sur le dos et me dirigea vers une des infirmière. Je lui demanda si elle connaissait le docteur Miller et celle -ci me fit oui de la tête me montrant le médecin du doigts. La remerciant ,je me dirigea vers la jeune femme avec un grand sourire attendant un instant avant de dire:

- Bonjour ,docteur Miller!
Revenir en haut Aller en bas

Amélia B. Clark

Amélia B. Clark

◭ bipés : 121
◭ avatar : Karen Sheila Gillan
◭ copyright : wild heart.


L'essentiel [PV: Alex Roberts] Empty
MessageSujet: Re: L'essentiel [PV: Alex Roberts]   L'essentiel [PV: Alex Roberts] Icon_minitimeMar 7 Fév - 1:48

L'essentiel [PV: Alex Roberts] Tumblr_lw3mzgDVVN1qjeu2to2_250 L'essentiel [PV: Alex Roberts] Tumblr_lw3mzgDVVN1qjeu2to4_250

« Le reste importe peu, la seule vérité… »
Une lettre n’avait jamais le même effet sur un cœur que le fait d’être capable de voir quelqu’un et de le serrer dans ses bras. Être militaire au vingt-et-unième siècle, ce n’était pas la même chose que de l’être au vingtième siècle. Il y avait toujours certains moyens de communiquer. Mais les lettres pouvaient se perdre dans les milliers d’adresses et dans les postes militaires. Il était parfois simplement difficile de s’assurer qu’un camp militaire ait accès à internet à un assez grand point pour que les couples puissent communiquer ensemble. Deux mois de silence, c’était particulièrement long. Long quand les nouvelles rapportaient quotidiennement des cas de personnes qui perdaient la vie dans des affrontements contre les talibans et les insurgés. Long quand le silence se rajoutait avec de grandes nouvelles dont les mots nous manquaient pour annoncer. Long quand dix ans de relations seraient célébrer sans la présence de son prince dans son lit. Long comme un jour de pluie sur Seattle, après plus d’une longue semaine sans voir la seule lumière du soleil. Long comme un mois de garde de soir. Long comme deux semaines passées loin d’une salle d’opération. Long comme près de dix mois à se lever sans avoir dans son lit l’ombre d’une chaleur dans l’autre côté. Long comme une journée passée dans le silence par cause d’une grave extinction de voix.

Appuyée contre la station, Edena écrivait doucement. Pourtant, son esprit vagabondait. En théorie, il restait près de huit mois au déploiement d’Alexander. Il ne serait donc pas présent pour la naissance du bébé. Ferait-elle comme sa mère avait fait pour elle? Le prévenir de la naissance du bébé sur le tarmac de l’aéroport? Ferait-elle à sa tête et lui annoncer dans une lettre? Avoir des enfants avait été parfois envisagé entre les deux. Mais pas de manière aussi sérieuse que d’annoncer officiellement qu’elle en attendait un. Dans sa tête, sa maternité était beaucoup plus lointaine. Un regard semblait être fixé sur elle.
Alexander Roberts – Bonjour, docteur Miller!
Cette voix, Edena en avait rêvé pendant les dix dernières semaines. Cette voix, Edena la connaissait par cœur. Cette tonalité douce-amère. Cette chaleur qu’elle reconnaissait parmi toutes les voix. Était-ce les hormones qui lui jouaient un tour? Était-ce une simple illusion? Était-ce parce qu’elle pensait trop à lui qu’il s’était matérialisé ici à quelque pas de lui. Était-ce? Non, cela ne pouvait pas être. Et pourtant, il y avait cette odeur. L’odeur d’une peau douce et masculine. Une personne contre qui se blottir dans un grand lit était si bonne, si douce. Une personne dont chacun des baisers se ressentait comme étant la bonne chose à faire. Edena se retourna lentement en fermant les yeux. Ses lèvres étaient pincées doucement. Elle les ouvrit lentement. Respirant lentement. Chaque petite parcelle d’oxygène, elle la sentait descendre dans ses poumons. Quand elle ouvrit les yeux, elle sentit le crayon qu’elle tenait dans ses mains tombés sur le sol. Au diable le restant de sa garde. Au diable tout ce que les gens normaux considérait comme important. Il était là avec ses cheveux rasés comme le voulait l’armée. Une légère barbichette. Ses yeux qui pétillaient malgré une fatigue que l’on pouvait quand même percevoir causé par le grand voyage entre ce ici et ce ailleurs. Mais il était là devant elle. Et elle était là, désemparée, bousculée par milles et un mots qu’elle aurait aimé dit. Par les milles et une nouvelles qu’elle avait à dire et à demander. Comment allait son père, le directeur de l’hôpital militaire de Kandahar? Comment allait Preston, son frère qui était au front avec eux? Comment allait-il, lui? Pourquoi était-il là, si près qu’elle pouvait sentir la peau sous ses doigts? Des larmes lui brouillièrent le regard. Elle n’était pas seule. Mais pour combien de temps? Quand devrait-il retourner là-bas? Et l’enfant, le verrait-il naître? Elle murmura d’une voix blanche et inquiète.
Edena P. Miller – Alex… Mais tu n’étais pas sensé être de retour avant… le mois de août.
Le choc était si grand, qu’il fallait qu’elle commence par le commencement. Des larmes de joies coulèrent sur ses joues presque instantanément. Elle lui sauta au cou se foutant de l’infirmière qui devait à peine comprendre. Se fichant royalement de ce qui se passerait si Addison, la titulaire de l’obstétrique-gynécologie, la voyait ainsi collé contre un homme en uniforme abordant encore son sac à dos de l’armée. Ayant fait tant d’heure de voyage pour atterrir ici. Auprès d’elle sans qu’elle n’eut rien demandé au destin. Edena resta contre lui, refusant de relâcher son étreinte et murmura lentement entre deux hoquets de larmes.
Edena P. Miller – Oh! Mon amour! Je… tu m’as tellement manqué.
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé



L'essentiel [PV: Alex Roberts] Empty
MessageSujet: Re: L'essentiel [PV: Alex Roberts]   L'essentiel [PV: Alex Roberts] Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

L'essentiel [PV: Alex Roberts]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Breathe RPG :: 
Back in the wild
 :: 
Thanks for the memories
-