AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 " Garde à vous !" || Noah J. Karston

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

Noah J. Karston

◭ bipés : 2


MessageSujet: " Garde à vous !" || Noah J. Karston   Dim 10 Mar - 18:25


Noah J. Karston



"Citation de votre choix"


Bonjour à tous, permettez-moi de me présenter rapidement. Tout d’abord,sachez que j'ai 32 ans et que je suis né(e) à New York, ce qui fait que mes origines sont américaines. Vous devez aussi savoir que je suis célibataire et que j'ai zéro d'enfant(s). Je travaille au Seattle Grace Hospital depuis maintenant 1 ans et je suis actuellement titulaire au service traumatologie. Voilà pour ma présentation rapide.

Dans ce cadre nous allons te demander de décrire le caractère de ton personnage ainsi que ces particularités physiques si besoin bien sûr. Pas besoin de paniquer, nous te demandons seulement un minimum de 10 lignes afin d’en savoir un peu plus sur lui. Mais tu peux bien sûr également garder quelques petites chose sur lui secrètes pour, pourquoi pas, nous surprendre en RP.


We would have some questions before hiring you…

1. Es-tu satisfait de ta vie actuelle? Te sens-tu heureux?

Réponse ici en un minimum de 5 lignes.

2. Si tu pouvais changer un ou plusieurs éléments dans ta vie, lequel/lesquels choisirais-tu?

Réponse ici en un minimum de 5 lignes.

3. Aujourd'hui, on parle beaucoup de "repartir à zéro". Tu en penses quoi toi? Tu serais prêt à le faire?

Réponse ici en un minimum de 5 lignes.

4. Finalement, si tu pouvais résumer ta vie en cinq mots, lesquels choisirais-tu?

Réponse ici.



Because we have all a story


Mon cher journal


Cela va vous paraître étrange mais je crois que si j’avais été une nana, j’aurais aimé pouvoir avoir un journal intime… Non je déconne vous m’avez bien vu franchement. Ce que ça peut être bidon ce genre de chose. Comme s’il y avait besoin d’un livre ou d’un cahier pour pouvoir se rappeler des grands évènements d’une vie. Non mais franchement, y a que les nanas pour faire ça. Bon d’un côté, c’est assez drôle de tomber sur le journal intime d’une jeune femme. Mais je m’égare là je crois. Que dire sur les évènements les plus durs et les plus marquants de ma vie. Tout commence sûrement le jour de ma naissance, le 2 février 1981. Cette date me hantera toujours car c’est l’unique et la seule fois que j’ai pu sentir l’odeur de la peau de ma mère et sa chaleur. Bien sûr, je ne m’en souviens pas et la culpabilité fût grande durant l’enfance et l’adolescence. J’ai toujours cru que si elle était morte, c’était de ma faute. J’avais sûrement dû faire quelque chose qui avait fait qu’elle avait perdu énormément de sang et qui du coup avait entraîné sa mort. C’est sûrement pour cette raison que j’ai toujours voulu être médecin. Sauvez des vies, me rattraper de la vie que j’avais enlevé à cette femme innocente, qui n’avait rien demandé. Aujourd’hui, j’accepte mieux la mort de ma mère et me dit que c’était inévitable. Malgré tout, je m’étais toujours demandé ce qu’il se serait passé si elle n’avait pas été enceinte. Serait-elle encore en vie ? Bref, je suis sûrement trop cérébral ou encore anxieux. Mais c’est comme ça et je me soigne. Autant vous dire que vivre avec l’amour d’un seul parent ce n’est pas évident tous les jours. Encore plus quand votre père est militaire et que vous êtes valdingués d’une caserne à une autre. Je ne vais tout de même pas me plaindre, j’ai pu bénéficier de l’amour de ce grand homme qu’est mon père. J’avais même eu le droit à une présence féminine en la personne de ma nounou. Je l’ai toujours considéré comme ma mère et je la considère toujours ainsi. Ma voix était toute tracée selon pour père mais je n’ai pu m’y résigné. Une carrière militaire ? Trop peu pour moi, je ne voulais pas me retrouver sous une avalanche de bombes ou de balles. Non bien au contraire.

J’ai donc préféré provoquer le courroux de mon père et m’inscrire dans une faculté de médecine plutôt que de partir faire mon service militaire et entrer dans l’armée. Autant vous dire que la nouvelle n’a vraiment pas été bien prise et qu’il m’avait renié. Autant vous dire que j’étais tout de même affecté par cette décision. Franchement, c’était le seul parent que j’avais et je pensais tout de même qu’il aurait pu me comprendre. Tant pis, je fis mes études et je dois dire que j’étais plutôt doué. J’avais une préférence pour la traumato. Mon internat se passa sans trop de problème et je passai les examens pour être résident avec brio. J’étais plutôt fier de moi et d’ailleurs, je ne tardai pas à prévenir mon père de ma réussite surtout lorsque je fus enfin titulaire. Il se résigna et je pus lire une fois en face de lui toute la fierté qu’il avait envers moi. Malgré tout, il y avait comme qui dirait un petit chantage quant à ma réintégration au sein de sa famille. Je ne serais plus renié si je faisais un minimum de six mois dans l’armée en tant que médecin. J’acceptai voulant lui montrer que je n’avais pas peur d’affronter tout ça. Malgré tout, j’étais tout de même apeuré. Autant vous dire que cette épreuve ne fut pas de tout repos et surtout elle fut forte en émotion et dure au niveau psychologique. J’ai vu bon nombre d’atrocités et surtout j’ai vu des collègues se faire tuer. Cette expérience m’a fait mûrir et m’a surtout endurcie. En tout cas, je remercie mon père de m’avoir comme qui dirait forcer la main parce que ce fût gratifiant pour moi. Bon comme je le pensais, tout ne serait pas de tout repos et surtout, je m’exposais à des dangers que je ne soupçonnais pas. Un jour, lors d’une intervention pour venir soigner des civils blessés, mon escadron et moi-même avons tombé dans une embuscade. J’ai pris je ne sais combien de balles, je me rappelle juste d’avoir été transporté puis le trou noir et me voilà à Seattle.

Aujourd’hui, je ne suis plus médecin titulaire dans cet hôpital mais je suis un patient. Je viens de temps à autre pour qu’on s’occupe de ma jambe qui est dans le plâtre. Je ne vais pas m’en plaindre, j’étais à deux doigts de la perde. Ah je ne vous ai pas dit, une fois sorti d’affaire et après avoir récupéré les clefs de mon appartement, et bien j’ai eu la mauvaise surprise de voir qu’une nana vivait encore dedans. On s’est très vite pris la tête mais elle eut le dernier mot et après un moment, nous avons fini par trouver un compromis. Une colocation. Il y a deux chambres dans cet appartement donc autant qu’elle reste. Elle était seule et avec un bébé en plus donc pour les dépenses d’un appartement seul, c’est pas si simple. Et puis, je dois avouer que son petit bout de chou m’avait attendri et je n’avais pu dire non. Je reste très souvent à la maison en ce moment, je m’occupe du bébé quand elle travaille au Seattle Grace. Et puis ce plâtre m’énerve tellement que je n’ai pas l’envie de sortir. Et puis, je ne peux même plus faire du sport. Donc autant rester coller devant la télé ou avec un bébé dans les bras c’est bien mieux. Enfin bref, j’ai qu’une envie, qu’on m’enlève ce plâtre pour que je puisse redevenir moi-même. Ah oui, pour terminer, je crois que je suis secrètement amoureux d’Amelia. Il faut dire que la voir se trimbaler en petit culotte n’aide pas. Et puis, quand je la vois avec d’autres mecs, j’ai cet étrange sentiment de jalousie. Il y avait bien longtemps que je n’avais pas ressenti ça mais c’est agréable. Bien que je n’arrive pas à dépasser ces sentiments pour y faire face et le lui dire. C’est mon calvaire et c’est comme ça. Comme si la jambe dans le plâtre n’était pas assez… Que la vie est injuste parfois.

© MISE EN PAGE PAR TAZER.




Et si tu nous parlais un peu de toi ?
D’accord d’accord, je vais vous parler un peu de la personne derrière l’ordinateur. Mais de façon très discrète bien sûr.
Alors, je me présente. Sur le net, on me connait sous le nom de pseudo mais en réalité je m’appelle prénom. Sinon, j’ai âge, je viens de pays/ville/région et j’ai découvert Breathe grâce à raison. Je serais présent(e) nombre fois par semaine sur le forum que je trouve adjectif. Oh j’allais oublier, mon personnage est un PV/scénario/inventé et mon avatar n’est autre que nom de la célébrité. Enfin, j’aimerais dire pour conclure un dernier petit mot.
© Crédits - Shadow



Dernière édition par Noah J. Karston le Dim 10 Mar - 20:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Meredith Grey

◭ bipés : 251
◭ avatar : Ellen Pompeo


Fiche de Service
+ libre pour rp: oui
+ pense bête:

MessageSujet: Re: " Garde à vous !" || Noah J. Karston   Dim 10 Mar - 19:19

Coucou Noah ! Comment va tu ?

Je te souhaite la bienvenue parmi nous et, si besoin est n'hésites pas à nous harceler pour nous poser pleins de questions !
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Noah J. Karston

◭ bipés : 2


MessageSujet: Re: " Garde à vous !" || Noah J. Karston   Dim 10 Mar - 19:22

Merci beaucoup, je dois avouer que je suis ici depuis un moment, j'espère que le fait d'avoir pris un double compte ne dérangera pas ?
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Amelia Shepherd

◭ bipés : 57
◭ avatar : Caterina Scorsone


Fiche de Service
+ libre pour rp: oui
+ pense bête:

MessageSujet: Re: " Garde à vous !" || Noah J. Karston   Dim 10 Mar - 20:05

Oh wiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii
Bienvenue sur le forum !!! Je suis très très très contente que tu aies choisi mon scénario !!! Si tu as des questions, surtout n'hésite pas ! ^^
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Chantale-J. R. Paradis

◭ bipés : 46
◭ avatar : Kristin Kreuk


MessageSujet: Re: " Garde à vous !" || Noah J. Karston   Lun 11 Mar - 2:02

sois le bienvenue!

Bises!
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: " Garde à vous !" || Noah J. Karston   

Revenir en haut Aller en bas
 

" Garde à vous !" || Noah J. Karston

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Tournoi n°7! (NU)
» Au nom de la République. (Terminé)
» Ne m'appelez pas PENNY !!!!!
» Soldat Garde-à-vous!
» Garde à vous! MARCHE! | Enfant Soldat

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Breathe RPG :: 
The first cut is the deepest
 :: 
Good morning, Goodbye
-