AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 ◭ Introduce a little anarchy

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

Adalind M. Garcia

◭ bipés : 19
◭ avatar : kaya Scodelario
◭ copyright : Dust & tumblr


Fiche de Service
+ libre pour rp: non
+ pense bête:

MessageSujet: ◭ Introduce a little anarchy   Dim 27 Jan - 13:03


Adalind Madison Garcia



"Little butterfly "


Bonjour à tous, permettez-moi de me présenter rapidement. Tout d’abord,sachez que j'ai dix-neuf ans et que je suis né(e) à Dublin, en Irlande, ce qui fait que mes origines sont Irlandaises. Vous devez aussi savoir que je suis célibataire et que j'ai aucun enfant. Je travaille au Seattle Grace Hospital depuis maintenant 0 ans et je suis actuellement patiente récurrente au service des urgences. Voilà pour ma présentation rapide.


Heureuse, malheureuse, blanc ou noir, ne pas tourner autour du pot, être directe, franche, trop peut-être, une jeune fille d'apparence innocente et fragile. Ouvrez les yeux, regardez attentivement cette jolie brune, elle sourit tellement que vous pourriez compter le nombre de dents qui ornent ses gencives. A-t-elle l'air joyeuse ? Se sent-elle bien dans sa peau ? Oui ? Vous avez tord. Elle se cache et refoule des sentiments trop forts, trop tristes, lassitude, mélancolie, Adalind, une poupée de chiffon dans un corps d'adolescente. Elle n'est pas adulte, elle est loin d'en être une, elle aimerait tout effacer, faire un bond de géant dans le passé pour mieux recommencer et pourtant elle est là, à attendre, mais que peut-elle bien attendre ? Rien. Elle espère, trop surement, mais elle y croit, une renaissance, un miracle, elle ne demande qu'un petit coup de pouce, que dieu bouge ses fesses spirituelles pour que son petit monde tourne à nouveau normalement, mais le temps continue sa course folle sans attendre la pauvre fille. Elle danse, rigole et ne s’inquiète pas de l'avenir parce que nous finissons tous par mourir un jour ou l'autre, en héro ou en secret, assassiné ou par volonté, nous avons dors et déjà un pied dans la tombe alors que notre vie débute. Adalind ressemble à ces filles, stéréotype de la tête aux pieds, bonne qu'à une chose, je vous laisse deviner laquelle, méfiez-vous des apparences, la jolie brune a plus d'un tour dans son sac. Fourbe, manipulatrice, elle n'hésitera pas à se jouer de vous pour obtenir l'objet, la chose qu'elle convoite, mais rassurez-vous, elle ne mord pas pour autant. Une petite chose fragile et si forte à la fois, souriante, pleine de joie, survivre au lieu de vivre, la vie n’est pas un sport qu’on se contente de regarder. Gagner, perdre, ou faire match nul, la partie est en cours, qu’on le veuille ou non. Alors allez-y, discutez avec l’arbitre, changez les règles, trichez un peu. Faites une pause et soignez vos plaies. Mais jouez. Jouez ! Jouez le jeu. Jouez vite. Jouez librement. Jouez comme si il n’y avait pas de lendemain. D’accord, l’important n’est pas de gagner ou de perdre, l’important c’est la manière de jouer. Vous ne croyez pas ?


We would have some questions before hiring you…

1. Es-tu satisfait de ta vie actuelle? Te sens-tu heureux?

La rue est ma seule maison, la solitude ma seule amie, je survis au lieu de vivre et me bas pour gagner mon pain. Une vie de misère que bizarrement, je n'échangerai pour rien au monde. Je ne suis pas heureuse, trainer dans la boue lorsque la pluie capricieuse s'abat sur Seattle n'est pas quelque chose que j'apprécie particulièrement, essayer de se faire une place dans la société pour remonter ne serait-ce qu'un petit peu de ce gouffre mais ne pas atteindre les sommets. Pourquoi ? Tout simplement parce que je ne veux pas, parce que c'est trop dur et long alors oui, je me laisse aller dans un total oubli de moi-même, le temps s'écoule et je reste là, à attendre. Est-ce que je suis satisfaite, est-ce que je suis heureuse ? Oui, mais non.

2. Si tu pouvais changer un ou plusieurs éléments dans ta vie, lequel/lesquels choisirais-tu?

Changer, effacer et recommencer. J'aimerais avoir une maison, un petit cocon dans lequel me recroqueviller, un foyer totalement légal, voilà probablement ce que j'aimerais changer dans ma misérable vie. Mais à quoi bon espérer ?

3. Aujourd'hui, on parle beaucoup de "repartir à zéro". Tu en penses quoi toi? Tu serais prêt à le faire?

Repartir à zéro, une chose que je ne ferai probablement jamais parce qu'au fond nous ne pouvons effacer les choses du passé, elles font parties de nous, bonnes ou mauvaises actions, assumer est la meilleure des choses, remonter la tête hors de l'eau et sortir d'une galère plutôt que je recommencer sa vie à la manière d'un jeu vidéo. Nous ne vivons qu'une fois, alors autant en profiter, ne pas regarder vers le passé car il est écrit, ne pas se soucier du futur qu'importe ce qu'il nous réserve, vivre au présent, simplement.

4. Finalement, si tu pouvais résumer ta vie en cinq mots, lesquels choisirais-tu?

Libre ; Triste ; Surprenante ; Solitude ; Espoir.



Because we have all a story




Never let me go.


Ne vous demandez pas pourquoi les gens deviennent fous. Demandez-vous pourquoi ils ne le deviennent pas. Devant tout ce qu’on peut perdre en un jour, en un instant. Demandez-vous ce qui fait qu’on tienne le coup.

L’Irlande, douce Irlande pays de mon enfance, tu as viré en un cauchemar sans nom, Dublin ma bête noire, un rêve qui s’était écroulé pour laisser derrière lui, une trace, une blessure qui allait rester vive jusqu’à ma mort. Tout était parfait et pourtant, il a suffi d’un seul faux pas pour que votre vie idyllique se transforme en un cauchemar sans nom. La pluie s’était abattu sur ma ville natale alors que cette robe noire me grattait horriblement, je me tortillais dans tous les sens, essayant de paraître la plus discrète possible mais rien n’y faisait, la foule agglutinée autour de ma petite personne me fixait d’un air ahuri. « Vous avez vu la vierge .! » Une phrase idiote et sans intérêt blessant un peu plus l’assemblée sombre qui baissait les yeux mais qui me fit le plus grand bien. Ils pleuraient et chuchotaient entre eux alors que mes yeux se posèrent sur la caisse en bois qui descendait lentement, il était mort cet abruti, ce vieux avait clamsé bêtement dans son canapé alors que je me rendais chez lui, je vous vois arriver avec vos plaintes et autres mots réconfortant, mais il faut que vous sachiez d’emblée, je n’aimais pas mon père. Le cimetière était silencieux, seuls les croassements des corbeaux résonnaient entre les pierres tombales vous donnant la chair de poule, la vie me semblait bien étrange assise là, au milieu de nombreux morts, je me sentais bien, libre. J’étais un monstre, une fille modèle, intelligente et pourtant, ils me pointaient du doigt et me crachaient dans le dos pour cette maudite phrase, quelques mots prononcés faisant trembler une famille entière. Je n’étais pas douce et je l’assumais pleinement car au fond, rien n’allait pouvoir faire chavirer ma vie, du moins, c’est ce que je croyais. Je me souviens de ces sirènes qui me tiraillaient les oreilles et de ces lumières qui m’éblouissaient, des hommes se tenaient devant moi, droits comme des piques, sans expressions, des robots, voilà ce qu’ils étaient. Je me noyais dans leurs paroles alors que mes yeux bleus se posèrent sur un visage familier, un ami de mes parents que j’idolâtrais lorsque j’étais plus jeune, un modèle que j’avais suivi, mon père de substitution dont les yeux étaient rouges. Mes entrailles brûlaient, mes poumons s’enflammèrent et ma gorge se serra. L’inévitable arriva, mes yeux s’emplirent de larmes qui inondèrent mes joues rougies par la douleur et la colère, ma bouche s’ouvrit et un cri naquit du plus profond de mon cœur, déchirant la petite rue, mon corps s’écroula, mes jambes se dérobèrent sous mon poids, j’étais une loque humaine. Ce soir-là, j’étais devenu orpheline.

• Nous courrions main dans la main, bagages sur le dos jusqu’à notre avion. Ils criaient derrière nous, nous suppliaient de revenir mais rien n’y faisait, nous étions décidé à nous envoler loin de ce cauchemar, loin de Dublin, loin de cette affreuse famille. La destination nous étaient inconnue, des billets achetés sur un coup de tête sans même prêter attention à la ville qui allait nous accueillir. Il s’arrêta le souffle coupé, me caressa doucement les cheveux et dit d’une voix tremblotante « T’inquiètes pas, l’Irlande, la maison et tout le reste ne seront qu’un mauvais souvenir. » Mon regard se plongea dans le sien, il mentait oui mais j’étais trop naïve, trop jeune pour tenter de lutter, de comprendre ce qui allait m’arriver parce qu’au fond, nul ne connait son destin. Il était l’ami de mes parents, m’avait pris sous son aile, pourquoi ne devais-je pas lui faire confiance ? Bon ou mauvais, je m’étais jetée à corps perdu dans une aventure qui n’allait aboutir qu’à une chose, l’inévitable, une mort certaine. L’avion perçait les nuages et la liberté semblait à porter de main, je m’imaginais la vie futur comme étant une renaissance, un nouveau départ, reculer pour mieux sauter. Une maison, un lycée, qu’est-ce que je voulais faire ? Moi-même je me le demandais. Médecin, avocate, j’étais une petite fille ambitieuse qui rêvait, trop peut-être. Si bien que la réalité finie par la rattraper, pauvre jolie brune. Les années se succédaient me plongeant dans un sentiment de bien-être et de liberté, mais la mélancolie s’installait petit à petit, l’on me considérait comme une prodige capable d’atteindre les sommets mais rien de tout cela ne m’intéressait, je voulais vivre, tout simplement. Rattraper le temps perdu et profiter de cette seconde chance pour réaliser l’irréalisable, je voulais m’évader, arpenter les routes des Etats-Unis, aider, me sentir utile mais je restais là, assise sur mon lit, recroquevillée à rêver d’une vie trop bien pour ma petite personne. Je l’entendais crier, pester, il râlait encore et encore mais je n’en avais que faire de ses paroles, je continuais de fixer le sol comme à mon habitude, encaissant sans broncher, ignorant ses complaintes, il allait finir pas claquer la porte encore une fois, se vider les nerfs dans quelques verres assit dans un des nombreux bars de New-York comme à son habitude. Je ne pouvais plus, j’étouffais, j’avais jeté dans une valise un tas de vêtements, quelques vivres et un peu d’argent avant de m’évanouir au milieu de New-York. La rue m’avait accueillie à un moment étrange de mon existence, tout paraissait si grand et incroyablement riche, le Bronx, Manhattan, Brooklyn, le Queens ou encore Staten Island je connaissais tous les recoins de la métropole. Connaissez-vous ce sentiment de manque, une partie de vous qui s’est évanoui pour une raison x ou y, j’étais vide, complétement vide, je me lassais des grattes ciel dont je connaissais chaque mètre carré, je cherchais de nouvelles sensations, de nouveaux paysages, une nouvelle vie. Tout semblait se répéter, l’avion, l’aéroport, Seattle m’avait ouvert ses bras à son tour et à nouveau mon cœur se remit à battre. Se lier d’amitié avec des jeunes qui remuaient ciel et terre pour survivre, une solidarité qui réchauffait les cœur, j’étais une âme qui errait parmi des habitants puant la sueur et la luxure, une sans abri qui ne ressemblait en aucun point aux clochard ivrognes qui mendiaient dans les rues de la grande ville non, je m’installais au Lincoln Park et vendais de petits colliers de coquillages à qui voulait les acheter. Je n’avais pas d’argent, je me nourrissais de ce qui pouvait me tomber sous la main et vivait illégalement dans un appartement abandonné dans un coin de Seattles qui craignait pas mal, mais je m’en fichais, j’avais un toit. L’hôpital me servait de refuge lorsque le temps était capricieux, froid, neige, pluie et orage, je trainais dans le gratte-ciel où se pressait toute la vie de ce monde, je revenais de temps en temps, une grippe, une maladie bénigne, je restais des heures à patienter, simulant la plupart du temps pour ne pas retourner dehors.
On ne peut pas se préparer à un impact soudain. On ne peut pas s’y préparer. Ça vous frappe, venant de nulle part. Et soudain, votre vie d’avant est finie, pour toujours...
.



Et si tu nous parlais un peu de toi ?
D’accord d’accord, je vais vous parler un peu de la personne derrière l’ordinateur. Mais de façon très discrète bien sûr.
Alors, je me présente. Sur le net, on me connait sous le nom de Effyi ou Grimm mais en réalité je m’appelle Delphine. Sinon, j’ai 17 ans (18 en mars ), je viens d'un trou paumé à l'est de la france et j’ai découvert Breathe grâce à Facebook il me semble *mémoire de poisson*. Je serais présent(e) 6 à 7 fois par semaine sur le forum que je trouve magnifiquement sublimissime ! . Oh j’allais oublier, mon personnage est un inventé et mon avatar n’est autre que Kaya Scodelario. Enfin, j’aimerais dire pour conclure je vous aime déjà sauvagement .
©️ Crédits - Shadow


Dernière édition par Adalind M. Garcia le Dim 27 Jan - 22:47, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Irina Y Wishensky

◭ bipés : 98


Fiche de Service
+ libre pour rp:
+ pense bête:

MessageSujet: Re: ◭ Introduce a little anarchy   Dim 27 Jan - 13:04

bienvenue bonne chance pour ta présentation
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Derek C. Shepherd

◭ bipés : 371
◭ avatar : Patrick Dempsey


MessageSujet: Re: ◭ Introduce a little anarchy   Dim 27 Jan - 13:06

Bienvenue :10:

N'hésites pas au besoin (enfin, t'as déjà compris le système xD )

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Adalind M. Garcia

◭ bipés : 19
◭ avatar : kaya Scodelario
◭ copyright : Dust & tumblr


Fiche de Service
+ libre pour rp: non
+ pense bête:

MessageSujet: Re: ◭ Introduce a little anarchy   Dim 27 Jan - 14:53

Merci beaucoup vous deux !

Derek
: Ahah oui t'inquiètes pas Monsieur sexy Sheperd ! :3:
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Meredith Grey

◭ bipés : 251
◭ avatar : Ellen Pompeo


Fiche de Service
+ libre pour rp: oui
+ pense bête:

MessageSujet: Re: ◭ Introduce a little anarchy   Dim 27 Jan - 15:03

Bienvenue miss ! J'espère que tu te plaira sur Breathe, je t'adopte
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Adalind M. Garcia

◭ bipés : 19
◭ avatar : kaya Scodelario
◭ copyright : Dust & tumblr


Fiche de Service
+ libre pour rp: non
+ pense bête:

MessageSujet: Re: ◭ Introduce a little anarchy   Dim 27 Jan - 15:32

Merci Meredith! Ohwii adoptes moi (a)
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Amelia Shepherd

◭ bipés : 57
◭ avatar : Caterina Scorsone


Fiche de Service
+ libre pour rp: oui
+ pense bête:

MessageSujet: Re: ◭ Introduce a little anarchy   Dim 27 Jan - 15:47

    Bienvenue miss =DD
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Adalind M. Garcia

◭ bipés : 19
◭ avatar : kaya Scodelario
◭ copyright : Dust & tumblr


Fiche de Service
+ libre pour rp: non
+ pense bête:

MessageSujet: Re: ◭ Introduce a little anarchy   Dim 27 Jan - 15:55

Merciiii !
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Jackson Avery

◭ bipés : 106
◭ avatar : Jesse Williams
◭ copyright : Myself & tumblr


Fiche de Service
+ libre pour rp: oui
+ pense bête:

MessageSujet: Re: ◭ Introduce a little anarchy   Dim 27 Jan - 17:54

Bienvenue parmi nous jeune demoiselle :)
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Adalind M. Garcia

◭ bipés : 19
◭ avatar : kaya Scodelario
◭ copyright : Dust & tumblr


Fiche de Service
+ libre pour rp: non
+ pense bête:

MessageSujet: Re: ◭ Introduce a little anarchy   Dim 27 Jan - 17:55

Hannnn jesse williams !
Merci beaucouuuup
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Jackson Avery

◭ bipés : 106
◭ avatar : Jesse Williams
◭ copyright : Myself & tumblr


Fiche de Service
+ libre pour rp: oui
+ pense bête:

MessageSujet: Re: ◭ Introduce a little anarchy   Dim 27 Jan - 18:01

Choupetteuh d'amouuuuuuuuuureuh de moi, tu me réserveras un lien hein ;) Et j'arrêtes de flooder ta fiche je voudrais pas me faire taper sur les doigts par le vilain Dr Mamour xD
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Adalind M. Garcia

◭ bipés : 19
◭ avatar : kaya Scodelario
◭ copyright : Dust & tumblr


Fiche de Service
+ libre pour rp: non
+ pense bête:

MessageSujet: Re: ◭ Introduce a little anarchy   Dim 27 Jan - 22:48

Ohwi ma biichette de mon coeur promis je te réserves le meilleur des liens

J'aaiiiiii terminé
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Jackson Avery

◭ bipés : 106
◭ avatar : Jesse Williams
◭ copyright : Myself & tumblr


Fiche de Service
+ libre pour rp: oui
+ pense bête:

MessageSujet: Re: ◭ Introduce a little anarchy   Lun 28 Jan - 0:10

J'adore ton histoire.. Ça me donne envie de te faire un câlinou ! Mais super Jaja va venir à ta rescousse mdrrrr ! Je divague, je divague :D
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Derek C. Shepherd

◭ bipés : 371
◭ avatar : Patrick Dempsey


MessageSujet: Re: ◭ Introduce a little anarchy   Lun 28 Jan - 8:50

Comme prévu, je suis fan

Pour moi, ta fiche convient parfaitement. J'attends une collègue qui te validera
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Lorenzo W. Donovan

◭ bipés : 116
◭ avatar : Josh Hartnett
◭ copyright : //


MessageSujet: Re: ◭ Introduce a little anarchy   Lun 28 Jan - 18:08

Alors qu'un truc à dire : Super fiche Je suis fan, j'adore !

Bref, sinon, un petit truc que tu attend ? :P






Félicitations! Tu es officiellement validée!

Tu peux maintenant aller recenser ton avatar, ainsi que créer ta fiche de liens et ta fiche de RP.
N'hésites pas à faire des demandes, les autres viendront eux aussi t'en faire, n'aies pas peur!

Tu devras aussi aller recenser ton poste au sein de l'hôpital ou ton métier. C'est très important pour que le staff puisse créer les équipes dans les différents services.

Et puis un forum, c'est aussi fait pour s'amuser, alors le RP et le flood sont là pour toi, il faut en user et en abuser!

Nous te souhaitons un très bon jeu parmi nous. Et surtout, n'hésites pas à faire appel au staff pour le moindre souci




Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: ◭ Introduce a little anarchy   

Revenir en haut Aller en bas
 

◭ Introduce a little anarchy

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Anarchy. [Pv : Plainte Funèbre & Petite Eclipse.]
» Haiti: Anarchy risk without more aid
» Anarchy Rulez ( 20 septembre 2007 ) - Résultats
» Let me Introduce ~~~ Yaul
» [Anarchy Rulz] Interview Angle Kelly Kelly

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Breathe RPG :: 
The first cut is the deepest
 :: 
Good morning, Goodbye
 :: Fiches validées
-