AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 I Can't Stand The Rain [PV Lexillence]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

Amélia B. Clark

◭ bipés : 121
◭ avatar : Karen Sheila Gillan
◭ copyright : wild heart.


MessageSujet: I Can't Stand The Rain [PV Lexillence]   Lun 27 Fév - 3:59



« I can't stand the rain… »

Il pleuvait encore. Étonnant pour Seattle, non? Edena roula les yeux en fixant la fenêtre qui était sur la petite place ouverte qui en cas de beau temps devaient laisser pénétrer de la lumière du jour. On était loin de l’ambiance froide de l’hôpital. Cette ambiance lui manquait pourtant. Tout était trop calme dans l’administration. Trop propre. C’en était profondément déprimant. Que pouvait-elle faire?

Il faisait frisquet ce matin-là. Edena avait enfilé son uniforme avec un air maussade qui allait à merveille avec la pluie avant de réaliser qu’aujourd’hui était une journée où elle était non pas sur le terrain mais en stupide recherche et son humeur s’en était sentie. Aucune de ses patientes n’étaient en travail, aucun rendez-vous de planifier. La journée serait longue. Elle en était donc venue, exaspérée après avoir un peu sauté les plombs beaucoup sans raison après l’un de ses internes à décréter pause déjeuner. Elle avait pensé écouter le petit mot qu’elle s’était laissé lui rappelant d’aller chercher des papiers qui étaient à compléter par rapport à sa résidence et à son accès au régime de santé. Tant de sujet passionnant qui méritait que l’on prenne deux somnifères et que l’on aille dormir pour douze heures en lignes. Et voilà ce qui plaçait notre jeune résidente dans cette condition massacrante et précaire. Elle était entrée pensant qu’il ne faudrait pas plus de temps qu’il n’en faut pour crier « CISEAUX » avant qu’elle n’en ressorte du local.

ERREUR!

Voilà au moins deux heures trente qu’elle était à l’attaque de son dossier et elle commençait sérieusement à soupçonner la secrétaire de s’acharner à sortir d’avantage de feuilles pour rajouter sur la pile des formulaires à remplir quand Edena montrait le moindre petit signe d’exaspération. Pourquoi diable y avait-il tant de paperasse à remplir quand on était en pleine résidence? Il semblait, à Edena Penelope Miller, que, depuis au moins douze heures heures, elle se noyait dans de la paperasse pour compléter son dossier et pour essayer en vain d’avoir accès à l’assurance pour les soins de santé. Sérieusement? Quel était l’absurdité d’être médecin et d’avoir à remplir beaucoup de paperasse pour en arriver simplement à dire qu’elle avait accès au côté des patients?

Dieu merci que ce n’était pas une urgence de vie ou de mort qui était en cause mais une simple maternité. Personne en agonie n’aurait jamais été capable de remplir la paperasse avant de mourir au bout de son sang. Elle aurait du se trouver sur le plancher pourtant. Peut-être avait-on besoin d’elle? Mais son bipeur n’avait osé émettre le moindre son! Et si la batterie était morte? Avec espoir elle vérifia. Mais non. Quelle idée idiote! Elle avait l’impression de perdre son temps en sortant une énième copie de son dossier médical. Sa patience, déjà réduite à frôler le néant au courant des dernières semaines, était trop mise à l’épreuve. Elle aurait dû faire une pause… mais elle n’avait qu’une envie : en finir au plus vite avant de se péter un câble monumental… Ce qui se produisit quelque instant après qu’une feuille rose atterit à nouveau sur la pile.
Edena P. Miller – Ca y est! J’abandonne! Je suis sûre que j’ai déjà remplie au moins une fois cette fiche. J’abandonne!
Sans le réaliser, elle avait parlé à voix haute en déposant son crayon avec rage contre la haute pile de papier. Des larmes d’exaspérations avaient menacé de perler. Elle lançait à la feuille un regard mauvais comme si c’était de la faute de ce stupide bout de papier si sa patience venait officiellement de foutre le camp. Combien d’arbres avaient été inutilement tués pour remplir son autorisation d’avoir accès à l’assurance? TROP! Voilà! Lentement, elle passa une main devant ses yeux en tentant de se ressaisir.


[HJ: Je m'excuse, c'est court et poster plus tard que je l'avais dit. J'ai été appelé et trainé de force à mon boulot: ils m'ont même payé le taxi. Bref, ma journée de congé fut une journée de temps plein. Je me rattraperais pour la longueur dans les prochains.]


Dernière édition par Edena P. Miller le Mer 29 Fév - 1:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité



MessageSujet: Re: I Can't Stand The Rain [PV Lexillence]   Lun 27 Fév - 10:40



    Edena & Lexie
    ___ I can't stand the rain


    Lexie s'était levée joviale ce matin-là. La pluie douce qui tombait la calmait. Le vent qui lui ramenait tout dans son visage la portait. Hmm ? Ah bon ? Oui, oui, le temps était parfait.
    Tss tsss… quelle mauvaise foi. Lexie - comme toutes les filles qui se lissent les cheveux un matin ou l'autre - maudissait la pluie d'ordinaire, et veillait à mettre plusieurs épaisseurs pour couvrir et protéger ses cheveux bien peignés. Un petit coup de fer à lisser dans la salle des résidents ne serait pas du luxe…
    L'humeur de la jeune Grey n'avait rien à voir avec le temps, ni avec la perspective d'aller travailler toute la journée à remplir les dossiers… Derek la relève du bloc opératoire pour quelques jours, le temps pour elle d'avoir des rythmes normaux et profiter de ce temps pour dormir et remplir les dossiers. SI elle s'écoutait, Lex ne ferait que des opérations à longueur de temps, au détriment de son sommeil… L'excuse des dossiers administratifs était une bonne chose selon le dieu de la neuro, et qui plus est, il n'y avait que très peu de cas neurologiques en ce moment qui nécessitait sa présence. Par ailleurs, être résident, c'était aussi remplir quelques dossiers une fois par mois.

    La raison de sa bonne humeur, donc, reposait uniquement sur une seule vision… Une vision céleste qui dormait à côté d'elle, s'était penchée au-dessus d'elle, et l'avait embrassée pour la réveiller. Cette image magnifique était celle du dieu de la plastique, Mark Sloan… Lexie sourit en refermant son placard… Ils allaient vivre ensemble ! Il faudrait qu'elle en parle au plus vite à Aleena, sa copine infirmière, elle ne pourrait pas tenir plus longtemps. Et à Wilo aussi son meilleur ami. Meredith évidemment le savait déjà, puisque Mark l'avait dit à Derek… Il fallait tout de même qu'elle en parle elle-même à sa propre soeur.

    Lexie arriva donc au niveau de l'administration avec un grand sourire aux lèvres. Elle bouscula au passage un chariot dans le couloir, s'excusa, et continua son chemin comme si de rien n'était, souriant à se décrocher la mâchoire. Si elle avait pu voir des doutes, ils s'étaient complètement envolés après cette nuit auprès de Mark.

    Lex attrapa un stylo sur le comptoir, se pencha pour prendre une pomme qui trônait dans le panier sur la table où Louise était assise. La vieille infirmière releva chaleureusement la tête pour saluer Lexie, mais elle lui fit avec plein d'humour les gros yeux en louchant sur le fruit. La jeune résidente sourit de plus belle :

    - Je vous la rendrai !!

    Elle fronça le nez dans cette mimique drôle et mignonne qui la caractérisait quand son côté espiègle transparaissait. Louise haussa les épaules, elle savait bien que Lexie tenait ses promesses. Par ailleurs, la jeune Grey était toujours de bonne humeur et chaleureuse avec les infirmiers, du coup elle ne lui disait rien.

    Lexie regarda les dossiers qu'elle avait à faire : un seul restait encore. Un seul ? Pff à tous les coups, Derek avait dû rester tard la veille, jusque dans la nuit, pour les réunions du conseil et autres trucs de titulaires, et pour ne pas s'ennuyer il avait dû prendre les dossiers et les faire… Décidément, Lexie était de nouveau au chômage technique… Une journée de libre… bah, elle en profiterait pour rentrer vite et effectivement dormir. Lexie s'attabla et remplit son dossier, ça allait vite puisqu'elle avait déjà pré-rempli les feuilles au moment des consultations. Il n'y avait plus qu'à indiquer les dernières informations concernant la convalescence.

    Croquant dans la pomme, elle leva les yeux et regarda autour d'elle. Une jeune femme remplissait des papiers, une résidente en obstétrique, à en croire sa blouse et la couleur des papiers. Lexie n'avait jamais été maternante, alors suivre des futures mères et des nouveaux-nés… non… ça ne la tentait pas plus que ça. Pour elle qui était en neuro, c'était un peu trop de sang et de cris ! Quoiqu'il en soit, elle appréciait ce travail et était admirative de ces gens… d'autant qu'ils avaient nettement plus de paperasse que n'importe quel autre service… Lexie replongea dans son cerveau, enfin, dans celui de son patient. Enfin, je veux dire, les écrits sur le cerveau de son patient… Bref on s'en fiche, de toute façon, cette réflexion est dans sa tête, qu'importe si elle se trompe !

    # Ca y est! J’abandonne! Je suis sûre que j’ai déjà remplie au moins une fois cette fiche. J’abandonne!

    Lexie releva la tête pour voir d'où venait ce cri d'exaspération. Toute la salle semblait calme. Quatre personnes se regardaient : Louise, Lexie, une autre infirmière qui apparemment distribuait des papiers dans les dossiers, et un jeune homme qui allait sortir. La résidente en obstétrique avait une main devant ses yeux, et ne semblait pas s'être rendue compte que tout s'était arrêté près d'elle. L'homme sortit de la salle en murmurant un "oh les femmes". La deuxième infirmière se rassit près de l'ordinateur, Louise et Lex échangèrent un regard. La vieille dame s'approcha de la résidente mais Lexie se leva plus rapidement, et dit à l'acharnée travailleuse :

    -Besoin d'un coup de main ?

    Louise hocha la tête en regardant Lexie, et reprit son travail. La jeune Grey attrapa une chaise sans s'asseoir et regarda l'autre résidente :

    - Tout va bien ?


Revenir en haut Aller en bas

avatar

Amélia B. Clark

◭ bipés : 121
◭ avatar : Karen Sheila Gillan
◭ copyright : wild heart.


MessageSujet: Re: I Can't Stand The Rain [PV Lexillence]   Mer 29 Fév - 1:40



« ... Against my window… »

C’était surement le fait de ne pas avoir pu prendre de caféine pendant un siècle qui était en train de la rendre folle! Oui! Voilà! L’explication était tout à fait logique. Le manque de caféine dans ses veines était en train de la rendre complètement folle. Bientôt on la surprendrait à attaquer sans raison une personne âgée et à couper les cheveux d’une poupée d’un des enfants qui appartenaient à la pédiatrie. Elle serait renvoyée et tout cela à cause d’un manque chronique de caféine dans ses veines. C’était totalement idiot. Depuis qu’elle avait consommé son tout premier café, lorsqu’elle était en terminale, elle ne s’était jamais privé de l’or noir pendant une si longue période de temps. Alors, ce n’était pas à cause du fameux fœtus qui squattait son corps depuis quatorze semaines qu’Edena frôlait la crise de nerf plusieurs fois par jour, mais bien à cause de la caféine. De toute façon, le dit parasite avait l’air si gentil sur les photos de l’échographie qu’elle ne pouvait pas croire que son manque de patience lui était dû. Il ne pouvait avoir que de bonne attention.

Edena enleva lentement la main de son visage. Un silence profond avait envahi le tout petit local. Un silence qui définitivement ne pouvait indiquer qu’une seule et unique chose. Son explosion de colère contre le formulaire qui portait le joli nom C-44 avait été non pas informulée mais bien une phrase qu’elle n’avait pas pu s’empêcher de dire à voix haute. Pendant un moment, elle pensa sérieusement prendre ses jambes à son cou. Déjà qu’elle commençait à s’attirer les reproches de tout le monde en chirurgie obstétrique pour son manque de patience chronique, s’il fallait en plus qu’elle se prenne une réputation à travers tout le Seattle Grace. Pendant un moment, elle espéra qu’Alexander surgisse du néant intersidéral pour lui sauver la figure en tentant de la raisonner. Mais non. Définitivement, Alexander était bien confortablement installé à la maison pendant une journée de congé. Il devait en profiter pour faire un tri de ses souvenirs de militaires puisqu’il avait choisi de rester avec elle jusqu’à la naissance du bébé. Edena avait l’impression de l’empêcher de se réaliser parce que c’était à cause d’elle qu’il n’était pas en train de servir les Amériques. Mais il était revenu sans qu’elle le lui demande. Il devait donc y avoir une justification à son retour prématuré. Mais le sujet était un tabou entre les deux. Malheureusement, elle était seule et senti le regard des quatre autres personnes se fixer sur la résidente de chirurgie obstétrique qui venait de recacher son visage de sa main. Définitivement, elle devait avoir quelque chose de mal au karma pour qu’il pleuve et qu’elle se tape deux fois la honte dans la même journée en sautant les plombs deux fois. Devant ces internes, ce n’était pas grave… mais devant la foule d’inconnu, c’était plus dramatique. Elle n’était pas assez idiote pour s’enfuir en courant. Elle resta donc assise en espérant qu’un phénomène se produise et que les dernières secondes s’effacent. Malheureusement, le temps repris son cours vers l’avant et Edena entendit distinctement le son d’un homme qui devait probablement mettre sur le dos qu’elle était une femme. Rien d’étonnant, à la couleur de son uniforme, c’était un psychiatre en formation. Edena l’envoya balader dans sa tête en y prenant un malin plaisir. Lui et sa faible spécialité y passaient fermement encore lorsque le bruit de pas la tira de sa méchanceté pure et simple. Lentement, Edena enleva sa main gauche de son visage. Cette dernière alla instinctivement se positionner sur la courbe douce du ventre. Juste Edena la voyait et la fixait pratiquement en tout temps dans le miroir. Cette courbe était parfaite, même si elle lui donnait la patience d’un enfant de trois ans qui n’a pas fait la sieste. Quelqu’un s’assit à côté d’elle. Edena hésita un moment avant de lever la tête. Visiblement fixé le bout du papier n’était pas une bonne idée.
Lexie Grey – Besoin d'un coup de main ?
La jeune femme qui se trouvait devant elle ne lui disait pas grand-chose. En fait, elle ne la connaissait pas. La couleur de l’uniforme disait qu’elle était aussi résidente en chirurgie, spécialisation neuro. Jamais Edena n’aurait été capable de vivre dans la spécialisation, il y avait trop de chance de perdre des patients et gérer la mort était très difficile pour elle. Ce l’avait toujours été… peut-être parce qu’autour d’elle, il n’y avait eu que peu de décès. Peu de personne qui avaient perdu la vie de manière triste. L’inconnue avait un regard gentil et pas un de ses regards de pitié qu’elle reçevait trop souvent. Ce n’était pas de sa faute si ce n’était pas encore évident qu’elle était enceinte et si son idiot de corps faisait en sorte qu’elle faisait des crisettes pour un oui et pour un non. Ce n’était pas de sa faute si chaque grossesse était différente et qu’elle a près de quatre mois était en train de virer en monstre à larmes.
Edena P. Miller – Ouais… j’avoue qu’un peu d’aide ne serait pas vraiment de refus avant que je vire folle. Parce que je le suis pas… Je suis juste fatiguée et écœurée...
Edena sourit doucement. L’inconnue à la pomme s’assit à côté d’elle. Edena ferma doucement les yeux pendant une petite seconde. Elle était vraiment contente et soulagée d’avoir quelqu’un pour l’aider parce qu’elle avait l’impression qu’elle allait finir par mourir noyer sous la pile de papier. La jeune résidente à la pomme avait les cheveux noirs et coupés au carré. Des yeux gentils et l’air d’une personne qui n’avait pas de mauvaise intention. Elle était donc heureuse que ce ne soit pas quelqu’un qui avait l’air de ne pas avoir de patience – le mixte avec Edena aurait été terrible puisqu’elle avait toujours eu une aversion véritable pour l’assassinat massif de millions d’arbre pour remplir de la paperasse inutile et qui avait plus comme utilité de décourager tout le monde sur le bienfondé de faire de tels métiers.
Lexie Grey – Tout va bien ?
Edena sourit doucement. C’était une question bizarre pour elle. Elle avait dérangé le silence en entier d’une pièce. Elle avait attiré les regards de quatre personnes sur elle, par son manque chronique de patience. Edena ne savait donc pas trop quoi répondre. La vérité affreuse : que son copain lui manquait, qu’elle avait envie de déchiqueter toute la pile de papier juste pour le plaisir de canaliser sa rage d’avoir à remplir assez de papier pour être capable de recréer le Mont Evrest sur son bureau. Mais Edena savait que ce n’était pas vrai. Elle n’était que fatiguée de faire cela. Elle avait donc pris la décision qui lui semblait logique. Elle avait donc opté pour un petit mensonge blanc face à son présent état et dix doucement.
Edena P. Miller – Oui. Quoi que d’habitude, je hurle pas après des formulaires. En passant, moi, c’est Edena… en fait docteure Miller.
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité



MessageSujet: Re: I Can't Stand The Rain [PV Lexillence]   Mer 28 Mar - 14:04

]


    Edena & Lexie
    ___ I can't stand the rain



    La tâche ingrate quand on est résident est vraiment celle de remplir les dossiers.
    "Fatiguée et écoeurée".
    La fatigue ? Normal. Lexie voyait aisément pourquoi. Leur rythme fou à l'hôpital le prouvait.
    l'écoeurement ? Oui, sans doute, à force, on n'en peut plus. Ou alors… ah mais était-ce elle, la résidente enceinte ? la jeune Grey en avait en entendu parlé, mais comme le loup blanc. Tout le monde en parle mais on ne sait pas qui c'est. Rumeur ou information véritable, Lexie n'en savait pas plus. Lorsqu'elle dit son nom, Lexie se retint de dire qu'elle le connaissait déjà, se souvenant de la fiche et de la photo qui l'accompagnait. Elle avait parlé avec Addison qui tenait des dossiers à la main, et celui de la nouvelle résidente en obstétrique était sur le haut de la pile.

    -Tout le monde hurle de temps à autre après des formulaires, c'est un passage obligé. Sourit-elle.
    Et oui, je vous ai reconnue. Lexie, Lexie Grey.

    Et comme pour s'excuser d'avoir une mémoire photographique, elle ajouta :
    -J'ai une bonne mémoire des noms.

    Et de tout le reste, d'ailleurs, des pages, des dates, des lieux, des références bibliographiques… mais si elle le pensa très fort elle ne l'articula pas, pour éviter de terroriser la résidente dès le départ.
    Lexie s'assit à côté d'elle.

    -le tout, c'est d'avoir une méthode organisée.

    En regardant la pile de dossier, Lexie ne put réprimer un :

    -Oula … T'as pris un sacré retard.

    Le tutoiement vint naturellement, entre deux résidentes ça ne la choquait pas. Le personnel infirmier encore présent dans la pièce choisit ce moment pour en sortir, à l'exception de Louise, la vieille infirmière, et de Lexie près d'Edens. Lexie en profita :

    -Normalement je devrai pas mais… j'peux t'aider à remplir les dernières pages, les infos sur le service et l'hôpital. Et toi, tu fais toute la partie diagnostic, entrée et sortie du patient.

    Lexie jeta un coup d'oeil vers Louise, redoutant un peu ce qu'elle pouvait en penser. Celle-ci sans mot dire se leva, attrapa un stylo et un tampon encreur et se mit à côté des jeunes femmes. Son approbation silencieuse rassura la jeune Grey. Louise dit simplement, ses accessoires dans chaque main :
    -Moi, j'mettrai la date et le cachet de l'hôpital. ça ira plus vite.

    Lexie sourit reconnaissante à Louise et se tourna vers Edena :
    -Voilà, ça va aller vite comme ça.

    Louise murmura :
    -Mais juste pour cette fois, hein. Sinon vous allez devoir faire mon travail en plus.

    Lexie sourit plus fort et fit un clin d'oeil à Edena.
    -C'est exceptionnel, là on vient de vivre des semaines chargées avec les changements d'horaire. Faut s'adapter. Mais, pourquoi tant de retard d'ailleurs ? Normalement, tu les remplis presque en même temps les dossiers ? Un problème de timing ?

    Les seules explications possibles résidaient dans le fait qu'Edenta avait pu récupérer des patients de quelqu'un d'autre, ou plusieurs cas en urgence à la suite, ou encore une flemmardise aïgue, mais le dernier cas était quand même peu probable !

    Lexie croqua un morceau de pomme. Elle qui savait pas quoi faire de son après-midi, elle avait trouvé !


Revenir en haut Aller en bas

avatar

Amélia B. Clark

◭ bipés : 121
◭ avatar : Karen Sheila Gillan
◭ copyright : wild heart.


MessageSujet: Re: I Can't Stand The Rain [PV Lexillence]   Lun 2 Avr - 22:13



« ... Bringing back sweet memories… »

Aux yeux d’Edena Penelope Miller, il y avait que peu de choses négatives que l’on pouvait associé à la résidence. Les chartes et les fiches de patients à remplir étaient dans la courte liste. Ils étaient juste en dessous depuis quelque temps des chiffres de nuits qui massacraient littéralement la patience de cette jeune demoiselle. C’était probablement parce qu’elle était enceinte. Les hormones l’amenaient à plein de changements dans son humeur. Elle le savait très bien. Elle le sentait à chaque fois. Edena ferma doucement les yeux. Une main s’appuya distraitement sur le bas de son ventre. Définitivement… elle ferait d’immenses efforts pour être en plein contrôle de la situation. Elle avait beau être une résidente… elle avait le droit d’avoir parfois les nerfs à vifs, non? Quoi que de crier comme ça était humiliant. C’était probablement de la faute de ce petit être qu’elle aimait plus que tout avant même de l’avoir rencontré.
Lexie Grey – Tout le monde hurle de temps à autre après des formulaires, c'est un passage obligé. Et oui, je vous ai reconnue. Lexie, Lexie Grey. J'ai une bonne mémoire des noms Le tout, c'est d'avoir une méthode organisée..
Comment Edena aurait aimé avoir un don aussi pour se rappeler des noms de beaucoup de personne. Cela devait faciliter les contacts humains. L’hôpital était si grand et tant de gens y travaillait. La jeune demoiselle s’était déjà méprise plusieurs fois entre deux des employés. C’était toujours gênant. La jeune demoiselle sourit doucement.
Edena P. Miller – N’empêche que ces temps-ci… Ma patience est très limitée envers les formulaires… C’est une chance… je ne l’ai pas nécessairement.
Edena se retient bien de dire qu’elle n’avait aussi pas de patience envers une grande quantité de choses. Sa maternité l’avait malheureusement rendue dans un peu moins patiente. Elle savait qu’un jour elle avait été une interne en chirurgie et qu’elle avait eu besoin de la patience de sa résidente. Izzie avait été le genre qui était assez patiente pour qu’elle soit capable de la pousser d’une bonne manière vers l’avant.
Lexie Grey – Oula … T'as pris un sacré retard.
Le tutoiement ne lui fit pas de peur ou de mal. Cela la rassurait en quelque sorte. Des gens avaient commencé à la vouvoyer par instinct… l’uniforme de résident cachait une partie de la rondeur causée par l’enfant à naître… Mais dans ses jeans et ses habits normaux, le ventre commençait à se voir et les gens instinctivement vouvoyaient les jeunes mamans. Dissimulant à peine son sourire, Edena répliqua honnêtement.
Edena P. Miller– En effet… Disons que les derniers temps sont difficiles pour moi.
Difficile? Non… ce n’était pas le bon mot. Edena l’avait mis par défaut. Elle n’était pas dans une mauvaise phase. Une mauvaise passe c’était quand Alexander partait à la guerre. Ce qu’elle traversait présentement c’était une phase où elle oscillait entre l’euphorie de sa maternité et des phases où elle était plus déprimée qu’ailleurs. Edena était comme une bipolaire. Ce n’est pas une mauvaise passe. C’était une passe d’incertitude. Peut-être est-ce que la chirurgie serait quelque chose de trop difficile à gérer avec un enfant? Elle pourrait simplement se tourner vers la gynécologie… le titre de chirurgien était peut-être un peu trop? Edena soupira doucement. Mais elle aimait trop l’excitation des opérations. Le fait d’avoir le plus littéralement possible une vie entre les mains. Edena cligna doucement des yeux.
Lexie Grey – Normalement je devrais pas mais… j'peux t'aider à remplir les dernières pages, les infos sur le service et l'hôpital. Et toi, tu fais toute la partie diagnostic, entrée et sortie du patient.
Louise Mays – Moi, j'mettrai la date et le cachet de l'hôpital. ça ira plus vite.
Lexie Grey –Voilà, ça va aller vite comme ça.
Louise Mays –Mais juste pour cette fois, hein. Sinon vous allez devoir faire mon travail en plus.
Edena P. Miller – Je… Merci beaucoup… On ne se connait qu’à peine et c’est très gentil de sauver mon derrière.
La reconnaissance dans la voix d’Edena était officielle et si franche. Elle soupira. C’était trop à gérer pour elle. Il y avait tant de papier et elle était déjà fatiguée par tout ce travail et s’imaginait mal affronter le reste toute seule. Le fait d’avoir un peu d’aide devrait nécessairement aider à faire paraitre la tâche moins ardue et épuisante ce qui était définitivement un cadeau du ciel pour la jeune résidente.
Lexie Grey – C'est exceptionnel, là on vient de vivre des semaines chargées avec les changements d'horaire. Faut s'adapter. Mais, pourquoi tant de retard d'ailleurs ? Normalement, tu les remplis presque en même temps les dossiers ? Un problème de timing ?
Edena sourit doucement en prenant patiemment un nouveau dossier. Elle savait que cela ne faisait que peu responsable d’accumuler autant de travail. La jeune demoiselle ferma longuement les yeux. Doucement elle passa une main sur son bas-ventre. C’était de sa faute à lui… elle le savait très bien. Edena soupira avant de dire.
Edena P. Miller – C’est une longue histoire disons… Il y a le fait que je suis enceinte, que j’ai du tenter de faire changer un peu mes horaires, que mon copain est revenu d’Afghanistan avant la date prévu… et c’était beaucoup à gérer pour moi. Alors, je sautais le remplissage des dossiers pour gérer tout le reste. Mauvaise idée parce que tout s’empile à mort.
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: I Can't Stand The Rain [PV Lexillence]   

Revenir en haut Aller en bas
 

I Can't Stand The Rain [PV Lexillence]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Fiche de Rain Maniko
» [Stand] Fruti Apple ~
» [Stand] Salon de thé
» I will stand by your side... [ pv ]
» MILLA ♣ set fire to the rain

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Breathe RPG :: 
Back in the wild
 :: 
Thanks for the memories
-