AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Garde à l'hôpital & baby-sitting (PV Edena)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


Invité
Invité



Garde à l'hôpital & baby-sitting (PV Edena) Empty
MessageSujet: Garde à l'hôpital & baby-sitting (PV Edena)   Garde à l'hôpital & baby-sitting (PV Edena) Icon_minitimeMar 7 Fév - 18:14

Garde à l'hôpital & baby-sitting (PV Edena) Sen7mf


Il était cinq heures du matin à l'horloge numérique de ma Volvo juste avant que j'éteigne le contact. Je n'avais pas eu l'énergie de faire le tour du loft afin d'atteindre le garage. J'avais eu du mal à garder les yeux durant tout le trajet. Je l'avais donc garée dans la cour juste devant la porte d'entrée. J'espérai que mes colocataires n'allaient pas être gênés. Je descendis de la voiture et me dirigeai – ou plutôt me traînassait jusqu'à la porte –, fouillai pendant presque cinq minutes mon sac afin de trouver mes clés … Pour finalement me rendre compte que la porte était déjà ouverte. Quelqu'un avait du sortir prendre le journal ou regarder le courrier. J'entrai et me dirigeai lentement vers la cuisine avec la seule idée de me faire un bon café. Ma garde m'avait épuisée.

En effet, il y avait eu beaucoup de remue-ménage à l'hôpital la nuit dernière. Les urgences étaient tellement bondées que j'avais été demandée en renfort. Cela faisait tellement longtemps que je n'avais pas travaillé avec des personnes de plus de 18 ans. Mais les humains restaient des humains. J'avais tout d'abord fait l'admission d'environ une quinzaine de personnes avant d'être appelée pour un enfant de huit avec le radius droit cassé. Ce genre de blessure nécessitait un plâtre mais vu la situation dans les urgences, aucun interne n'avait pu s'en charger. Le pauvre garçon avait souffert le martyr. Enfin, au bout de quelques heures, un interne s'était occupé de lui. Je l'avais donc laissé au main du médecin et était repartie en pédiatrie pour vérifier l'état de mes petits patients. J'avais une tournée d'une vingtaine de chambres à faire.

La plupart des enfants hospitalisés n'avaient pas leurs parents avec eux et ils étaient donc stressés. Ainsi on demandait un peu plus de calme et donc moins de nervosité dans ce service car un rien pouvait les rendre encore plus enclin au stress.
J'étais entrée doucement dans la première chambre, il faisait noir, bon signe. Mais je connaissais Thomas, il savait par cœur les heures de passage des infirmières et faisait à chaque fois semblant de dormir. C'était le garçon le plus courageux que j'avais jamais vu. Il savait parfaitement de quoi il était atteint et que c'était grave. En effet, il attendait une greffe de cœur. Mais il ne laissait jamais paraître sa peine et faisait tout le temps le pitre. Mais je savais aussi que c'était un masque.

C'était donc pour cela que j'avais décidé d'avancer un peu plus dans la chambre afin de vérifier qu'il était bel et bien endormi. Et une fois n'est pas coutume, c'était le cas. J'avais reculé sans faire de bruit et refermé délicatement la porte.
C'était étrange de constater à quel point il y avait une énorme différence entre le calme dans les chambres des petits patients et le remue-ménage dans le service. Des médecins qui couraient dans tous les sens, des parents affolés qui ne retrouvaient plus la chambre de leurs enfants etc …

Pour en revenir à l'instant présent, même si je traînais des pieds, j'essayai quand même de faire le moins de bruit possible de peur de réveiller mes colocataires. Arrivée dans la cuisine je me rendis directement vers la machine à café et je m'aperçus que tu café avait déjà était préparé. Je m'en versai une tasse, allai dans le salon et vis Edena sur le canapé devant la télévision, une tasse de café à la main. Je m'installai à côté d'elle. Elle regardait une émission sur les adolescents obèses. Étant trop fatiguée pour fixer l'écran pluus longtemps, je me tournai vers Edena.

« - Lucia a été sage, tu as pu dormir ? »

En effet, étant donné qu'Edena m'avait dit qu'elle finissait sa garde à 20h00, la mienne débutant à 20h30, j'avais demandé à celle-ci si ça ne la dérangeait pas de garder ma fille. Elle avait acepté de bonne grâce. Elle n'avait rien à faire à part la coucher, je lui avais fait à manger, donné sa douche, mise en pyjama, j'avais juste attendu qu'Edena rentre. Je lui étais très reconnaissante de garder Lucia, je préférais cela à la crèche.


Dernière édition par Aleena K. Destiny le Dim 4 Mar - 9:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Amélia B. Clark

Amélia B. Clark

◭ bipés : 121
◭ avatar : Karen Sheila Gillan
◭ copyright : wild heart.


Garde à l'hôpital & baby-sitting (PV Edena) Empty
MessageSujet: Re: Garde à l'hôpital & baby-sitting (PV Edena)   Garde à l'hôpital & baby-sitting (PV Edena) Icon_minitimeJeu 9 Fév - 5:12


Freaky
Garde à l'hôpital & baby-sitting (PV Edena) Tumblr_lqgqswPFzI1qkq1fvo1_500

« Now I'm down here tonight…»
Il était quatre heure trente quand Edena avait finalement ouvert les yeux. Inutile de résister. Tant qu’Alexander ne serait pas revenu, elle ne réussirait pas à se rendormir. Elle avait couché la fille d’Aleena à neuf heures, quinze minutes après que son Alexander était parti pour sa garde de nuit et elle n’avait pas tardé à enfiler son pyjama à son tour et à aller se coucher. Depuis trois mois, elle était épuisée… depuis deux semaines, elle savait pourquoi par contre. Mais elle ne l’avait annoncé qu’à un nombre limité de personnes. Alexander, c’était la raison pour laquelle il restait ici. Sa mère, Elizabeth Rose Miller, qui avait dû faire circuler la nouvelle à l’intérieur de tout le clan Miller. Addison Montgomery aussi savait, puisque c’était devant elle qu’Edena avait déballé l’ensemble de ses craintes sur une maternité… La sienne… anticipation qui était fondé après trois mois à repousser au plus profond d’elle cette idée.

À son avis, Alexander avait bien trop vite sauté dans la vie de résident au Seattle Grace. Il aurait au moins du prendre le temps de se réhabituer au fuseau temporaire. Il y avait tant d’heure de différence entre l’heure locale de Seattle et celle de Kandahar. Tant de différence. Et le voilà à peine une semaine après son retour, déjà en garde du soir. Et le lit était déjà vide est froid. Les deux prochains jours pour Edena seraient des jours de repos. Elle les avait mérité… probablement. Elle n’avait pas eu de pause pendant les douze jours où elle avait su qu’elle était vraiment enceinte. Le temps de n’en parler à personne. De se contempler dans le miroir en essayant de voir cette courbe. Oui, en dix ans de relation, la maternité avait été pensée. Mais… c’était si réel que ça en faisait peur. Edena s’était donc réveiller dans ce lit froid, un peu désarçonnée par cette absence de présence. Comme penser, comme agir?

Elle avait donc agit comme elle agissait les matins où elle ne travaillait pas et qu’Alexander était au front. Elle s’était levée comme une automate de son lit. Elle avait enroulé son corps dans la grande robe de chambre rose qu’elle avait depuis au moins trois ans. Elle avait fermement attaché la ceinture même si elle portait un pyjama chocolat et rose foncé et avait enfoncé ses pieds dans les pantoufles assorties. Comme une automate, elle s’était avancé jusqu’à la machine à café et en avait partie avant de se rappeler que maternité le voulant, la caféine était désormais interdite. Elle avait donc sorti la bouilloire et un thé vert léger et sans caféine. Elle s’était enfoncée dans le froid de ce début de février en quête du journal et avait laissé la porte de devant débarrée afin qu’Aleena n’ait pas à chercher ses clefs. La télévision s’alluma pour être mise sur le Discovery Channel, de loin l’une de ses chaines préférée depuis son adolescence même si cela faisait très geek. Elle assumait ce petit côté. Edena serrait doucement pendant un long moment la tasse brulante de thé. Elle avait déjà vu le documentaire pendant l’une de ses longues nuits d’insomnies. Elle ouvrit le journal dont elle lut par habitude avec une attention presque religieuse la section de l’actualité international. Même si son copain était revenu du front, il n’en restait pas moins qu’Edgar Preston Miller et que William Phileas Miller étaient encore tout deux là-bas. Preston, son frère et Phileas, son père. Deux autres des hommes qui avaient fait de la défense de leur pays un métier.

Un léger bruit me dérangea alors qu’Edena fixait l’écran d’un œil vide. Perdue dans ses pensées, Edena avait laissé son regard se fixer sur le documentaire. Avec le journal éparpiller en section sur la table. Le désordre n’était pas son habitude. Machinalement, elle ramassa avant de se tourner vers Aleena qui avait pris place à l’autre extrémité du fauteuil. Cette dernière avait l’air complètement exténuée. La nuit avait dû être longue et pénible et Edena s’imaginait que son copain aurait l’air d’avoir été cruellement battu par un camion à dix roues lors qu’il entrerait dans la maison. La garde des résidents étaient légèrement plus longue que celle des infirmières. Edena sourit doucement.
Aleena K. Destiny –Lucia a été sage, tu as pu dormir ?
Prendre soin de la chouette d’Aleena n’était jamais un problème pour Edena. Elle avait toujours su qu’elle voudrait des enfants. C'était une des nombreuses raisons qui la poussait vers l’obstétrique. Le fait de gérer avec des nouveau-nés… avec le faible taux de mortalité… c’était probablement plusieurs des éléments qui la poussaient vers cet endroit. Edena ferma les yeux un moment. Elle n’avait pas encore déjeuné. Mais ces derniers temps, son estomac avait tendance à se révolter trop facilement. Elle devrait peut-être se lever et aller se chercher un truc à manger. Elle avait faim pour une rare fois. Comme elle l’avait eu hier, en voyant Lucia lui demander un verre de lait qu’elle lui avait accordé avant de lui brosser à nouveau les dents.
Edena P. Miller – Elle est toujours un ange… j’ai dormi. Je viens de me lever.
>
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité



Garde à l'hôpital & baby-sitting (PV Edena) Empty
MessageSujet: Re: Garde à l'hôpital & baby-sitting (PV Edena)   Garde à l'hôpital & baby-sitting (PV Edena) Icon_minitimeJeu 16 Fév - 18:29

Garde à l'hôpital & baby-sitting (PV Edena) Sen7mf


Edena semblait préoccupée et son regard était lointain. Il était dirigé vers la télé sans vraiment la voir. Je savais qu'elle s'inquiétait pou Alexander mais j'avais l'impression qu'elle en oubliait de manger ou même de vivre. Elle faisait les choses sans vraiment s'en apercevoir. Alexander était rentré du front que depuis peu de temps et avait voulu reprendre aussitôt le travail. Je savais qu'Edena n'approuvait pas. Je pense qu'il voulait s'occuper, aussi bien l'esprit que les mains. Il a été prouvé que les soldats qui revenaient de « là-bas » avaient beaucoup de mal à oublier. Il n'y avait qu'à prendre l'exemple du docteur Hunt … Peut-être Edena était aussi inquiète à propos de cela. Elle allait devenir folle si elle continuait à se faire un sang d'ancre pour tout.

J'avalai une gorgée de café et jetait un œil à la tasse d'Edena qui avait éveillé ma curiosité. En effet, il ne s'en dégageait aucune odeur de café. Je compris qu'il s'agissait de thé. Du thé ?! Que lui arrivait-il ? La majorité des employés de l'hôpital carburaient au café. Elle en faisait partie. Après réflexion je me rappelai avoir vu la bouilloire. Chose qui n'arrivait presque jamais puisqu'elle était la plupart du temps inutile. Sauf pour faire des pâtes ou autre. Ce qu'on ne faisait pas souvent ayant des horaires pour le moins totalement anarchiques, nous mangions la plupart du temps à la cafétéria de l'hôpital ou bien nous achetions un sandwich quand nous devions manger sur le pouce. Bref ça n'expliquait pas pourquoi elle avait pris du thé.
Elle s'aperçut de mon regard surpris mais ne chercha pas à s'expliquer.
Finalement elle me répondit :

« - Elle est toujours un ange… j’ai dormi. Je viens de me lever. »

Bien sûr ! Quoi de plus normal que de se lever à quatre ou cinq heures du matin alors qu'on était en repos ?! Je n'insistai pas cependant.

« - Merci en tout cas. »

La caféine m'avait donné un peu d'énergie. Aussi, je me levai, ma tasse à la main et montai les escaliers pour aller dans la chambre de ma fille. J’entrouvris légèrement la porte laissant passer un trait de lumière qui éclairait son petit visage paisible, endormi. Rassurée et un sourire béat au visage devant la beauté de Lucia (Oui c'est un truc de mère ça. Notre enfant c'est toujours le plus beau), je refermai doucement la porte et allai dans ma chambre. Je passai sous la douche, j'y restai un bon moment afin que mes muscles se détendent. Ma garde avait été exténuante. Ne voulant plus y repenser, j'arrêtai l'eau me séchai et enfilai des sous-vêtement et un tee-shirt ample qui me servait de pyjama. Avant, nous n'étions qu'entre filles, ça ne me dérangeait pas de me promener avec un tee-shirt qui m'arrivait juste en-dessous des fesses. Maintenant, il y avait Alexander et je me dis qu'il faudrait que je m'achète quelque chose d'un peu plus décent. Je savais qu'il était avec Edena mais c'était pour moi, je ne me sentirais sûrement pas à l'aise dans cette tenue. Notant donc qu'il faudrait que j'aille faire des emplettes dans un coin de ma tête, je mis peu de temps à m'endormir.

Il était huit heure quand j'ouvris les yeux. Je sentis quelque chose de chaud contre mon flanc. Je me retournai et découvris ma fille blottie contre moi. En plus d'avoir une fille magnifique, j'avais u enfant de deux ans très malin. Je la pris dans mes bras et l'embrassai sur le front. Elle émergea des bras de Morphée lentement. Je la portai dans sa chambre et l'habillai. Nous descendîmes toutes deux dans la cuisine et je lui fis son biberon. Elle me demanda si elle pouvait regarder la télévision et je lui répondis que si Edena ne la regardait pas, elle avait le droit. Ne la voyant pas revenir au bout de cinq minutes, j'en conclus que Dora l'exploratrice serait encore au programme. Je remontai dans ma chambre et m'habillai. Puis ne voulant pas que Lucia n'embête trop Edena, je redescendis dans le salon. En effet, ma fille nous instruisait avec Dora l'exploratrice. Un épisode qu'elle avait apparemment déjà vu. Edena n'était plus dans le salon. Je comprenais que le programme de ma fille pouvait être un tantinet énervant. Je trouvai Edena dans la cuisine et décidai de lui parler.

« - Dis-moi Edena, est-ce que tout va bien en ce moment ? Je sais qu'Alexander t'inquiète mais tu es presque sans vie. Tu me le dirais si quelque chose n'allait pas entre Alexander et toi ? »


Dernière édition par Aleena K. Destiny le Dim 4 Mar - 9:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Amélia B. Clark

Amélia B. Clark

◭ bipés : 121
◭ avatar : Karen Sheila Gillan
◭ copyright : wild heart.


Garde à l'hôpital & baby-sitting (PV Edena) Empty
MessageSujet: Re: Garde à l'hôpital & baby-sitting (PV Edena)   Garde à l'hôpital & baby-sitting (PV Edena) Icon_minitimeVen 17 Fév - 14:42

Garde à l'hôpital & baby-sitting (PV Edena) Tumblr_lqgqswPFzI1qkq1fvo1_500

« … Must've been the first time you were right … »

Les gardes de nuits avaient tous le même effet. Elles donnaient une allure de fantômes délavés aux personnes qui les faisaient. Le café devait être pratiquement mis par intraveineuse vers la fin du chiffre. C’était pour cette raison que la majorité des gens ne l’aimaient pas. Edena les détestait profondément. Elle était une fille de jour. L’ambiance de la nuit peu n’importe le service était effrayante. Il y avait un silence qui était anormal. Elle ne pouvait s’empêcher de souhaiter qu’Aleena file bientôt pour aller dormir. Elle s’en voudrait beaucoup si sa présence l’avait empêché d’aller dormir un peu. Elle savait que Lucia était du genre matinal… comme la plupart des enfants. À l’heure où elle avait été mise au lit, l’enfant devrait se réveiller vers les sept heures trente… Edena sourit. Combien de fois avait-elle réveillé ses frères parce qu’ils dormaient trop tard selon elle? Elle sourit et une main passa en vitesse sur son ventre. Ferait-il la même chose? Viendrait-il réveiller ses frères et sœurs? Aurait-il des frères et sœurs? Edena avait milles et une idées en tête. Toute ayant cet enfant en toile de fond. Elle avait plein d’angoisse à l’égard de ce que cet enfant deviendrait. Doucement, elle prit une longue gorgée de thé. Elle n’en avait pas bu depuis qu’elle était en classe de philosophie. Le goût était très différent que dans son souvenir. C’était trop doux quand on avait l’habitude de boire du café noir et fort. Trop calme. Trop sage. La jeune résidente excisa un léger sourire. Elle n’avait pas habitude de prendre un gout aussi léger.
Aleena K. Destiny – Merci en tout cas.
Edena hocha simplement la tête. Elle ne voulait pas lui dire à quel point il avait été rassurant de pouvoir garder Lucia. Elle avait su qu’elle serait probablement une bonne même parce qu’elle était capable de garder une fillette. Elle avait tant de temps devant elle avant de donner naissance. Mais elle était si peu sur de ses capacités de future maman. Sa colocataire monta les marches et fila dans son lit. Edena soupira. Elle savait que les gardes de soirs étaient parmi les plus exigeantes. Edena avait de la misère à les faire ces temps-ci. D’ailleurs, elle se demandait s’il serait possible de s’arranger avec le chef pour que pendant la durée de sa grossesse qu’elle ne soit pas en garde de nuit ou le moins souvent possible. Le silence se réinstalla dans la maison. Puis Alexander entra dans la maison sur les coups de six heures. Edena l'embrassa doucement et lui posa ses questions routinières : « comment c’est passé ta nuit? Était-ce occupé? Y’avait-il des cas intéressants? » Elle gravit les marches avec lui et alla se blottir dans ses bras pour une petite demi-heure. Mais Lucia qui changea de pièce pour aller voir sa mère finit de réveiller Edena. Elle se leva et marcha vers la cuisine. Edena s’assit sur l’un des petits tabourets de la cuisine. Elle souriait doucement. Prenant son courage à deux mains, elle se versa un bol de céréales d’une marque pour enfant. Aleena entra dans la cuisine au bout d’un moment et Edena était à nouveau partie sur cette planète des plans d’avenir. Il lui fallut un petit moment pour réaliser que sa colocataire était là. Edena excisa un sourire et secoua la main dans un petit salut.
Aleena K. Destiny – Dis-moi Edena, est-ce que tout va bien en ce moment ? Je sais qu'Alexander t'inquiète mais tu es presque sans vie. Tu me le dirais si quelque chose n'allait pas entre Alexander et toi ?
Edena savait que l’on était pour en venir à ce point. Edena était distraite. Elle avait beau faire de son mieux. Elle n’arrivait pas à gérer sans laisser paraitre qu’il y avait un milliard de choses qui se passait dans son esprit. Elle eut un air un peu choquée. Non… rien n’allait mal entre elle et Alexander. Si l’image qu’elle renvoyait c’était celle-là… c’était la mauvaise. Peut-être fallait-il jouer franc jeu? Avouer carte sur table la véritable situation? Personne ne lui en voudrait d’avoir fait ce choix plutôt qu’un autre. Elle avait su qu’elle le gardait dès que la docteure Montgomery lui avait dit qu’elle était enceinte. Ce n’était pas prévu. Ce ne l’avait jamais été. Mais elle avait su qu’elle serait capable d’affronter cette maternité même si elle ne pourrait pas le dire au père de l’enfant. Edena respira lentement. Il fallait former comment mettre la question en ordre. Comme expliquer ce qui se passait. Comment justifier son comportement si bizarre des dernières semaines. Ses silences où elle avait l’air perdue dans ses pensées… à des milles et des milles d’où elle se trouvait. Edena soupira longuement et passa rapidement une main sur son visage. D’une voix hésitante, elle se prêta aux jeux des confessions. Il avait été si facile de le dire à sa mère. Si facile de lancer au visage de la docteure Montgomery ses craintes et ses angoisses. Pourquoi était-ce si difficile de le dire à sa colocataire?
Edena P. Miller – Je… Je vais bien. C’est juste que je suis un peu préoccupée… Et tout va bien entre Alex et moi… Tout va mieux que jamais… Je… Je suis… Je suis enceinte.


Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité



Garde à l'hôpital & baby-sitting (PV Edena) Empty
MessageSujet: Re: Garde à l'hôpital & baby-sitting (PV Edena)   Garde à l'hôpital & baby-sitting (PV Edena) Icon_minitimeSam 25 Fév - 22:19

Garde à l'hôpital & baby-sitting (PV Edena) Sen7mf


Bon j'avoue que j'y étais peut-être allée un peu fort mais le comportement d'Edena commençait vraiment à me faire angoisser. Même Lucia s'en était rendu compte il y a peu. Elle m'avait en effet demandé si elle avait fait une bêtise. Sur le coup j'avais rigolé mais plus maintenant. Elle ressemblait à un fantôme. Son visage en avant d'ailleurs pris la couleur en entendant ma question. Que se passait-il à la fin ? Était-ce si grave que cela pour que son visage se décompose de la sorte ? Allaient-ils se séparer ? Impossible ! C'était le couple le plus stable que je n'avais jamais vu. Mon modèle. Était-ce pour le suspens qu'elle ne répondait pas immédiatement. Ou juste parce que j'avais raison et qu'elle n'était pas bien ? Allait-elle pleurer ?
Arrêtant mes pensées en pleine ébullition, Edena commença, hésitante :

« - Je… Je vais bien. C’est juste que je suis un peu préoccupée… Et tout va bien entre Alex et moi… Tout va mieux que jamais… Je… Je suis… Je suis enceinte. »

Ce fut à moi de me décomposer devant elle. Quelle image rendais-je. Je ne savais que penser mais une autre vague de question envahit mon l'esprit. Edena enceinte ? Je n'y avais jamais pensé. Je ne l'avais jamais imaginé, ça ne m'avait même pas effleuré une seule fois. Elle était résidente. Souvent les internes ou les résidentes enceintes avortaient, ou quittaient le programme. C'était en effet très dur de conjuguer les deux en même temps. Pour moi, ça avait été un enfer. Enchaîner les gardes, courir partout, toujours avoir faim, les poussées d'hormones. J'avais même une fois pleuré devant un patient et ses parents. Ceux-ci avaient cru que leur bébé allait mourir. Mais je n'avais pu me calmer, j'en avais été incapable. Le docteur Robbins m'avait sévèrement réprimandé. C'est là que j'avais fait le rapprochement et que j'étais allée voir le Docteur Montgomery qui m'avait annoncé ma grossesse.
J'avais toujours voulu un enfant. Mais pas de la sorte. Je voulais aussi la famille que je n'avais jamais eue. Toutefois, j'avais su que je n'aurais pas pu avorter. Cela aurait été au-dessus de mes forces. Me voici deux ans plus tard. Je pensai m'être pas mal débrouillée. J'étais fière de Lucia, de ce que nous étions devenues.
Je ne pus tout de même m'empêcher de ressentir de la jalousie à l'égard d'Edena. Elle allait l'avoir sa famille elle. Une famille parfaite qui plus est. Le couple souhaiterait-il rester au loft ou avoir sa propre maison. Edena voudrait sûrement rester, n'étant pas capable de rester seule quand Alex venait à partir. Seulement, elle ne serait plus seule, il y aurait le bébé. À la façon dont elle caressait son ventre j'en déduis qu'elle ne ferait pas d'IVG. Et puis, elle venait d'une famille nombreuse. Toutefois …

« - Alors on doit être ravies à propos de ça ou on va décider d'exercer notre droit à choisir ? »

Bon d'accord, c'était un peu mal tourné. En même temps, je ne savais pas comment forumuler de manière non familière « T'es contente ou tu veux avorter ? ». je me rappelle que le docteur Montgomery m'avait demandé si je voulais qu'elle aborde les options mais j'avais refusé. D'abord parce que je les connaissais déjà, et ensuite parce que ma décision était prise non sans le blâme de mes parents d'ailleurs.


Dernière édition par Aleena K. Destiny le Dim 4 Mar - 9:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Amélia B. Clark

Amélia B. Clark

◭ bipés : 121
◭ avatar : Karen Sheila Gillan
◭ copyright : wild heart.


Garde à l'hôpital & baby-sitting (PV Edena) Empty
MessageSujet: Re: Garde à l'hôpital & baby-sitting (PV Edena)   Garde à l'hôpital & baby-sitting (PV Edena) Icon_minitimeMer 29 Fév - 0:23

Garde à l'hôpital & baby-sitting (PV Edena) Tumblr_lqgqswPFzI1qkq1fvo1_500

« … And I won’t forget you left me nothing … »

Edena avait été si en choc depuis qu’elle avait appris qu’elle était enceinte. Jamais elle n’avait pensé à l’annoncer à ses colocataires. Elle aurait aimé avoir le temps de digérer la nouvelle et de la garder pour elle-même pendant assez longtemps. Pourtant, elle savait qu’en agissant de cette façon, la seule et unique conclusion que les autres pourraient en tirer c’était que quelque chose allait mal. Parce qu’elle sautait les plombs sans aucune raison. Parce qu’elle était fatiguée. Parce qu’elle avait de la misère à relaxer. Parce qu’elle avait toujours l’air pâle avec le teint malade. Parce qu’elle était toujours malade comme un chien à chaque fois qu’elle tentait de manger un repas complet, ce dernier trouvait toujours le moyen de faire le chemin opposé jusqu’à la cuvette des toilettes. Par contre, le fait d’avoir gardé le silence sur son état comme s’il s’agissait d’un secret national avait aussi ses avantages. Le regard que lui lança Aleena en apprenant la nouvelle valait tout l’or du monde. Edena l’aurait filmé pour le rembobiner et le jouer une seconde fois. Elle l’aurait fait encore et encore. Juste pour voir la surprise dans son visage. Aleena s’était attendu probablement au pire. Au fait qu’Edena lui annonce qu’elle était en pleine séparation avec son beau prince charmant. Au fait qu’ils étaient en train de s’autodétruire. Pourtant, elle ne s’était pas préparé à la vérité qui lui avait créé un petit choc. Elle semblait chercher quoi dire. Le silence s’étirait lentement dans la cuisine. Edena avait envie de lui demander de dire quelque chose, mais en même temps, elle n’avait pas vraiment envie de la brusquer. Pas vraiment envie de lui dire qu’elle voulait absolument avoir une réaction. Tout comme elle, Aleena n’avait pas planifier la grossesse de Lucia. Sauf qu’elle s’était une histoire qui était à des milles et des milles. Une histoire d’un soir. Alors qu’Edena, c’était dix ans d’amour qui se concrétisaient. Dix ans de tendresse et de baiser échanger. Mais une erreur quand même. La plus belle erreur du monde.
Aleena K. Destiny – Alors on doit être ravies à propos de ça ou on va décider d'exercer notre droit à choisir ?
Edena eut un tout petit sourire. Il était vrai qu’une majorité de résidentes qui se trouvaient dans la condition où Edena se trouvait faisaient le choix d’exercer le droit de femme en avortant. Mais jamais l’idée n’avait simplement traversé l’esprit d’Edena. La docteur Montgomery n’avait même pas jugé bon de lui préciser qu’il y avait d’autre option par rapport à sa grossesse. Peut-être était-ce parce qu’Edena avait su avant même de prendre le test que le résultat était positif. Après tout, n’avait-elle pas pris un peu de poids au cours des deux derniers mois… et puis… La réaction de la mère d’Edena avait juste confirmé le choix de sa fille. Elizabeth Miller avait beau avoir déjà trois petits enfants – Edena étant la cadette de la grande famille Miller, elle n’avait pas la chance d’aller chercher ses petits enfants à l’école souvent. Elle n’avait pas souvent la chance d’être une grand-mère. Alors Edena se sentait obligé d’être à la hauteur des attentes que sa mère avait. De toute façon, le fait de savoir qu’elle était enceinte en faisant un test n’avait été que de confirmer des soupçons profonds et indéniables qu’elle serait une femme à part entière. Ses yeux brillaient et par moment quand Edena fermait les yeux, elle était capable de voir exactement son avenir. Elle se voyait serrant contre elle cette petite boule de vie. Elle se voyait pleuré en allant la reconduire pour la toute première fois sur les marches de l’école. Elle la voyait dans son habit de graduations. Elle ferma doucement les yeux. Oui, cet enfant serait aimé avec passion et douceur. Il serait le centre du monde. Il ne serait pas gâter mais il serait heureux. Même si sa mère travaillerait. Même si son père était peut-être pour se réengager dans l’armée. Même si… Edena affichait un sourire niais.
Edena P. Miller – On doit être contente. J’avais pas les mots pour te le dire. Je ne savais pas comment l’annoncer à personne. C’était mon petit secret. Y’a un bébé dans mon ventre et il va y être encore pour six mois.
Sa voix était à mi-chemin entre celle d’une femme émue et celle d’une mère. Le dire à sa colocataire le rendait plus réel tout comme le dire à Alexander. Tout comme l’annoncer à sa mère. Elle allait être maman. C’était bizarre non?
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité



Garde à l'hôpital & baby-sitting (PV Edena) Empty
MessageSujet: Re: Garde à l'hôpital & baby-sitting (PV Edena)   Garde à l'hôpital & baby-sitting (PV Edena) Icon_minitimeJeu 12 Avr - 12:07

Garde à l'hôpital & baby-sitting (PV Edena) Sen7mf


Elle eut un léger sourire. La tournure de ma phrase semblait l'amuser. Je m'étais moi aussi posé la question. J'avais failli le faire. Ma mère m'avait tellement poussée. Elle avait pris rendez-vous pour moi. Je n'avais plus qu'à m'y rendre et en ressortir quelques heures plus tard. Ma grossesse était tellement récente que je pouvais juste prendre une pilule abortive. Mais sur la route, je m'étais rendue compte de ce que j'allais faire. Je m'étais rendue compte que ce n'était pas mon choix. Je m'étais subitement souvenu que depuis l'âge de quinze ans, tout ce que je voulais, c'était vite finir mes études afin de devenir mère. À seize ans, je rêvais d'avoir un enfant. Je savais que ce n'était pas normal. Que JE n'étais pas normale. Alors j'avais pilé, la voiture que se tenait derrière avait bien heureusement freiné juste avant de me rentrer dedans. J'avais fait demi-tour et étais rentrée chez moi. C'est à ce moment là que j'avais décidé de couper les ponts avec mes parents. Des personnes inhumaines qui se fichait de moi et de la vie que j'abritais.
Edena semblait pensive mais finit par répondre :

« - On doit être contente. J’avais pas les mots pour te le dire. Je ne savais pas comment l’annoncer à personne. C’était mon petit secret. Y’a un bébé dans mon ventre et il va y être encore pour six mois. »

Lucia serait contente. Elle adorait les bébés. Et avec un peu de chance, elle demanderait donc à Edena la question fatidique que tout parent redoute. À savoir, comment on fait les bébés. La question la plus embarrassante. Je m'étais demandée si je lui raconterais l'histoire des cygognes, des choux et des roses ou bien celle de la graine. Mais par chance, Edena allait surement s'y collait. Je commençais à sourire et Edena pencha la tête, s'interrogeant sur mes pensées.

« - C'est vraiment génial ! Lucia sera ravie ! D'ailleurs, si elle me le demande, je l'enverrai vers toi pour lui expliquer la fécondation, t'es chirurgienne après tout. Et pour finir, je sais que tu n'as que des frères, je postule donc pour devenir la marraine, j'adore pourrir-gâter les bébés. Viens que je te prenne dans mes bras, je suis tellement heureuse pour toi ! »

Malgré tout, je pensai que je devrais faire insonoriser les murs ...


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé



Garde à l'hôpital & baby-sitting (PV Edena) Empty
MessageSujet: Re: Garde à l'hôpital & baby-sitting (PV Edena)   Garde à l'hôpital & baby-sitting (PV Edena) Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

Garde à l'hôpital & baby-sitting (PV Edena)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Lolitta | Baby Sitting
» Il a tes yeux, ta bouche, ton sourire... Du baby sitting, t'es sûre ?
» Decors garde impériale
» Tour de garde du Rohan
» Avant garde ork

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Breathe RPG :: 
Back in the wild
 :: 
Thanks for the memories
-